D'abord, une anecdote hallucinante! et désopilante, cela va de soi...^^ (à chaque fois que je dis désopilante, je pense à Gotlib, c'est fou!) Vous rappelez vous le Jean Mineur du cinéma? Oui, celui qui fait du skate sur son ticket de cinéma...

couillon_

Vous ne le trouvez pas énervant?? Vous n'avez jamais eu envie qu'il se casse la gueule de sa place? Jamais? Vous êtes des saints, tout le monde a déjà pensé ça au moins une fois dans sa courte vie!

Enfin, moi il m'énerve. Et avec une amie, que je ne citerai pas, elle se reconnaîtra toute seule comme une grande, on s'est jurées de prier à chaque fois qu'on va au cinéma pour que Jean Mineur se casse la figure, et surtout, surtout, qu'il se prenne une des deux portes, qu'elles restent fermées, je sais pas, mais qu'il tombe! Oui, c'est méchant de s'en prendre comme ça à un enfant, mais maintenant, les plus petits que moi de mon âge sont limités. Donc je m'en prend aux enfants habillés en mineur qui balancent leur pioche dans des cibles et qui nous répètent le même numéro de téléphone depuis 10 ans (zéro un nananein nananin zéro zéro zéro un!)

Je vous rassure, il y a une chute à l'histoire, qui n'est pas "la chute, c'est qu'il n'y a pas de chute!". Si si, je vous jure.

Un soir, un mardi soir, que je me trouvais au Pathé Wepler de la place de clichy (pas de commentaires graveleux sur le pourquoi du comment je me trouvais là-bas, mon lycée se trouve en face dudit cinéma, zut!), pour me remettre d'une colle d'anglais pas terrible, voire assez naze, j'allais donc voir Orgueil et Préjugé (avec des s, je suppose, mais comme je doute, je n'en mettrai pas). Film sympathique en soi, mais qu'il ne faut pas aller voir quand on est déprimé. J'y reviendrais, si besoin est. J'étais donc dans la salle, attendant le film, depuis à peine vingt minutes, quand soudain, le générique de Jean Mineur arrive! Machinalement, je croise les doigts. Et là, quelque chose ne va pas... Jean est malade, il a le nez rouge, il a l'air tout fatigué, il monte sur son ticket sans réel entrain, il amorce sa descente, s'approche du cinéma, et... se prend la vitre à côté de la porte du ciné.

Sous le choc. Jean Mineur venait de tomber de son ticket. Bon, c'était pas exactement la porte, mais peu importe, le résultat est le même! Jean Mineur est tombé!! Mon rêve venait de se réaliser! Je pensais qu'il ne prendrait forme que quand je serais devenue une immense star de cinéma, capable de changer les bandes-annonces qui précèdent son film!!

Et là, grâce à Kleenex (car c'était une pub pour Kleenex, comme quoi on peut travailler chez Kleenex, et être quelqu'un de marrant), j'étais sous le choc! Et dire que personne dans la salle ne semblait se rendre compte de l'événement majeur qui venait de se produire! J'en reste encore pantoise... pfiou!!

Pour ceux qui doutaient encore de ma capacité à meubler avec des conneries, comptez le nombre de lignes qu'il m'a fallu pour raconter une anecdote qui en aurait pris 10 au max.

Sinon.... voilà un truc qui va prendre deux lignes, c'est la question du jour, et je n'ai pas de réponse: comment mon frère fait-il pour retrouver un ordinateur (enfin, une tour, en l'occurence, mais bon, quand même) dans sa chambre, en faisant des cartons pour déménager? Moi au pire, je retrouve une lettre, des godasses, des photos, un bouquin... Comment? ca me dépasse.

Mince, ça fait plus de deux lignes. M'en fiche, jsuis en prépa littéraire, je sais pas compter au delà de deux, alors.

A part ça... je suis en vacances, et j'en profite pour narguer tous ceux qui bossent. Bon, alors, ça, c'est fait, ce sera plus à faire...

(regarde sur sa liste de choses intuiles et stupides à dire dans ce billet, et s'aperçoit avec stupeur et stupéfaction (tiens, ça commence pareil) qu'on est arrivé au bout. Zut.)

Bonne journée!