Par Maritxu

Par où commencer ? Par l'essentiel : le bébé est mort. Ce qui résout tous les problèmes de trisomies, caryotypes, commission d'éthique, cas de conscience, etc. La nature fait bien les choses. Ce bébé n'était pas viable, il a décidé tout seul de ne pas vivre, m'épargnant par la même occasion la décision ô combien difficile de le faire mourir.
Merci, petite étoile filante, je ne sais pas si j'aurai pu vivre avec.

Je rentre à l'hôpital demain en fin d'après-midi, et on m'endort le lendemain matin, pour un curetage. Je ne sentirai rien m'a promis ma gynéco. Juste des douleurs de règles qui vont vite s'estomper. Je suis soulagée d'être endormie. Comme ça, je n'aurai pas le risque de jeter un coup d'oeil sur mon bébé mort.

Je suis aussi très contente de m'être goinfrée de chocolat et de turon la semaine dernière. Comme un pressentiment, j'ai voulu donner des sensations agréables à mon bébé. J'ai bien fait. C'est bête, hein ? Mais j'aurai au moins fait ça pour lui.

Allez, encore deux jours, et tout est fini.

Pensez bien fort à notre étoile filante, elle est partie pour ne plus revenir. Merci à tous d'avoir pensé à nous.