16 mai 2011

Pas d'idée pour le titre...

 Par Amaia

Cela fait longtemps que je n’ai pas écrit ici… J’avais commencé ce blog quand je suis partie en Irlande, pour faciliter le partage de mes impressions avec mes amis et ma famille. Et j'ai découvert Facebook, et j’ai perdu l’intérêt premier de la chose. Puis Maritxu est arrivée, et elle a pris le relais avec ses histoires de grossesse et de demi-Belge…!

J’ai l’impression d’avoir moins de choses à raconter à présent. Peut-être, en faisant un effort, je reviendrai ici. En attendant, mon esprit tourne autour d’une seule pensée, Papa, évidemment. Ca faisait quatre mois jeudi dernier, et la page de mon calendrier perpétuel Trivial Pursuit était une catégorie « sport », centrée sur l’athlétisme, et je suis certaine qu’il aurait su toutes les réponses. Comme dit Maritxu, on a perdu notre joker sportif pour « Qui veut gagner des millions ».

J’ai récemment découvert « The Late Late Show », par Craig Ferguson, Ecossais exilé de son plein gré aux Etats-Unis. Craig est très drôle et fait n’importe quoi dans son émission, mais ça n’est pas pour ça que je vous en parle.

En naviguant sur Youtube et au milieu des extraits de l’émission que je regardais, je suis tombée sur une vidéo vieille de deux ans, où Craig rend hommage à son père, décédé la veille. Cela pourrait paraître déplacé en France, ou dans une autre émission, je ne sais pas ; tous les soirs, Craig fait un monologue avec ce qui lui occupe l’esprit, et plutôt que faire semblant que tout va bien, il admet qu’il préfère extérioriser, même si c’est à la télévision. Il explique donc qu’il rentre d’une semaine à Glasgow, qu’il lui a fait ses adieux et que dans la tradition celtique des veillées, il voudrait rendre hommage à son père en racontant les souvenirs qu’il a de lui. C’était très émouvant, très touchant.

Et donc, depuis, j’ai un document word sur mon bureau, rempli de souvenirs en vrac. Un texte dont je ne sais pas trop quoi faire, maintenant. Pourrais-je le poster ici ? C’est long, quand même. Pas si long, non, mais jamais vraiment fini, heureusement.

Posté par Whizzbee à 16:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]