Point de géométrie dans cette histoire, rassurez-vous !

Il s'agit ici de déversification alimentaire. Ca m'amuse. Ma Pucine n'a que 5 mois, mais depuis un bon mois, je lui fais goûter des trucs. Forte de mon expérience avec le demi-belge, j'ai commencé avec les fruits, beaucoup mieux acceptés par l'aîné.
Au menu donc, pommes, pêches, poires et autres joyeusetés.
J'ai choisi le moment avec soin, avant le bain, là où la faim commence à se faire sentir, mais sans trop d'insistance encore. C'est qu'après le bain, quelle que soit l'heure, le biberon ne doit pas trainer...

Elle a goûté. Avec beaucoup d'étonnement, il faut bien le dire. Ses mimiques n'étaient pas écoeurées, mais elle était loin d'être ravie non plus. Au bout de trois cuillères, invariablement, la bouche se fermait. Sans hurler, dans le calme, mais le message était très clair : pas plus, non merci, n'insistez pas.
J'ai fait un flop total avec mes fruits en croyant lui faire plaisir.
Le seul demi-succès a été un quartier de pomme qu'elle a sucé avec bonheur pendant un bon quart d'heure dans un resto.

Et puis hier soir, j'étais en mal d'émotions fortes, alors j'ai tenté les légumes. Avec de la soupe que j'avais moi-même préparé avec amoûûr.
Elle a adoré. Positivement.
A grands renforts de "pfffffttt" de contentements qui m'en mettaient partout, elle a vite compris qu'avec une cuillère, point de succion, il fallait ouvrir la bouche. Par contre, comme c'est (bien) ma fille, elle ne sait pas l'ouvrir sans proférer un son, et c'était vraiment marrant de la voir se gargariser la bouche grande ouverte. Dès que je relachais un peu la cadence, elle s'énervait ! C'est qu'il fallait tenir le rythme !
Bilan : je l'ai arrêtée à une quinzaine de mini-cuillères. Il a bien fallu, c'était juste pour goûter à la base ! Comme elle demandait encore, je l'ai vite collée dans son bain pour la calmer : elle adore.

Bref, encore une fois, inutile de vouloir comparer les gosses, ça ne sert à RIEN.