Par Amaia (pour une fois)

Aujourd’hui, j’ai racheté une carte SIM, et j’ai rallumé mon vieux téléphone débloqué… Et en faisant le tri dans mes contacts, je suis retombée dans des souvenirs vieux d’Irlande ! Un petit côté nostalgique de faire le tri mais comme beaucoup de choses cette année, je prends ça comme un nouveau départ.

Et oui, car je suis donc à Londres pour au moins les cinq mois à venir ! « Donc », parce que je ne me fais pas d’illusion sur le lectorat de ce blog ! :)

Je fais mon stage dans une agence de communication, et si pour l’instant le travail est un peu rébarbatif, je pense que ça va vraiment devenir très intéressant. Je suis maintenant en plein dans la découverte des dossiers, des termes plus ou moins techniques… mais les projets ne vont pas tarder à se mettre en route et je vais regretter le temps où je flânais sur l’ordi à la recherche de quelque chose à faire ! Le dilemme du stagiaire qui ne veut pas avoir l’air d’un boulet mais qui ne peut pas être autonome direct…

Le bon côté d’une boite française, c’est que tout le monde – presque tout le monde – parle français, ce qui facilite grandement les choses. Le mauvais côté, c’est que… tout le monde parle français. Et que je ne suis pas montée à Londres pour parler ma langue maternelle ! Heureusement, on alterne souvent… D’ailleurs je me suis aperçue que ma réactivité en anglais a baissé. Je comprends sans problème, mais quand il s’agit de répondre du tac au tac, je fais des fautes bêtes, je balbutie… Ça reviendra, hein, mais bon, ce n’est pas plaisant que de le réaliser !

Le rythme de la semaine n’est pas trop difficile (9h-17h30), mais j’ai du mal à m’habituer aux weekends trop courts !

Sinon, en vrac :
-    Les raccourcis clavier me sauvent la vie pour les accents sur l’ordi, je pourrais même écrire en norvégien !
-    La mode est aux collants moutarde, ne me demandez pas pourquoi.
-    Richmond, c’est très joli, et la Tamise a l’air d’une petite rivière.
-    Les Anglais ne doivent pas être bon en escalateurs : il y a des panneaux partout pour dire aux gens de faire attention, de ne pas courir, de regarder où ils mettent les pieds… Étrange.
-    Je me sens comme à la maison, ici. La preuve :


P1080022