Par Amaia

Cet été, Londres est devenu le centre du monde sportif – et au final le centre du monde tout court. Les J.O. sont terminés et les Paralympiques viennent de commencer.

P1090456

Pendant des mois avant la cérémonie d’ouverture du 27 juillet, tout a été fait pour dégouter les Londoniens de ce qui allait arriver. Et franchement, ce n’était pas difficile de se laisser impressionner : métro lamentable, météo pourrie, scandale du personnel de sécurité… Les journaux étaient formels : l’apocalypse de 2012 commencerait à Londres avec les J.O.

On se voyait déjà submergés de touristes qui ne savent pas où ils vont, coincés dans des rames de métro bondées, bloqués par les courses dans Londres. Difficile de s’enthousiasmer à l’idée du « greatest show on earth » dans ces conditions !!

Et puis le 27 juillet est arrivé, la reine a joué dans son premier James Bond, Danny Boyle a soufflé tout le monde avec une cérémonie grandiose et émouvante… Et Londres a prouvé qu’elle était à la hauteur du pari olympique.

Je ne suis pas très sport : je déteste le foot, je regarde un match de rugby de temps en temps (mais je ne connais pas le nom d’un seul joueur) et je ne m’intéresse au tennis que parce que c’est le seul sport dont je connais plus ou moins les règles. Mais, comme beaucoup, je me suis laissée prendre par la magie olympique. D’abord, ces gens ont travaillé dur pour être là, et ça se voit. Quand ils gagnent, ils sont vraiment fiers d’avoir gagné. Et voir l’histoire du sport s’écrire avec des athlètes comme Oscar Pistorius, premier athlète handicapé à concourir aux Paralympiques et aux J.O., franchement, ça fait quelque chose !

J’ai réussi – je ne sais pas trop comment – à avoir un ticket pour aller voir les préliminaires du taekwondo, la veille de la fin des J.O. J’étais un peu nerveuse, je ne connais pas du tout ce sport, et franchement, j’avais un peu peur de m’ennuyer. Je ne pensais pas rester jusqu’au bout ! Mais l’ambiance dans les gradins était fantastique, on se sent presque comme à un concert ! Je suis vraiment contente d’avoir pu voir du taekwondo live, c’est un sport très impressionnant (exemple ci-dessous, ça donne des photos un peu surréelles).

 P1090527   P1090533

Et vendredi dernier, grâce à une collègue qui avait un ticket en trop, j’ai pu aller voir les Paralympiques – et visiter le parc olympique ! Le taekwondo se passait ailleurs, et on ne peut rentrer dans le parc qu’avec un ticket, évidemment. Le parc est absolument immense et très bien organisé. Les toilettes sont propres, nombreuses, c’est parfait ! Et le clou des J.O., pour moi, ce sont vraiment les volontaires : quasiment tous ont le sourire, vous accueillent le matin avec des « good morning, how are you today ? I hope you enjoy the show, have a good day ! ». Je ne sais pas si ça tient plus à la politesse innée des Britanniques ou si les volontaires sont simplement juste contents de faire partie des J.O., mais je pense que ce sera le challenge de Rio : faire mieux que les volontaires de Londres !

Mais revenons aux Paralympiques. Nos tickets étaient pour la natation, préliminaires le matin et finales le soir. Si les J.O. voulaient « inspire a generation » (le slogan des Jeux), franchement, je crois que c’est avec les Paralympiques que c’est le plus évident ! Voir des gens handicapés aller contre leur handicap pour être sportif de haut niveau, c’est vraiment impressionnant. Et je suis d’autant plus gênée de savoir que la dernière fois que je suis allée à la gym, c’était il  a cinq ans.

C’est assez étrange de voir une course, surtout en natation apparemment. Il y a des handicaps très différents, et je me demande comment on peut faire pour évaluer les compétences des athlètes. Les différences de niveau sont parfois frappantes, et c’est dû au fait que les handicaps sont parfois très différents entre les athlètes. Mais de même que pour les J.O., l’ambiance dans le centre aquatique était au top, et les gens encourageaient jusqu’au dernier des athlètes à rejoindre le bord de la piscine. Encore plus qu’avec les athlètes de juillet, il y a un certain respect vis-à-vis de ces gens que la vie n’a pas gâté, et qui accomplissent plus que le commun des mortels.

P1090593  P1090598    P1090609

(le stade olympique avec le "Orbit" dans lequel on peut monter pour £15, la foule du parc olympique, et la piscine olympique du centre aquatique)

Et finalement, les J.O. se sont très bien passés, vu que la moitié des Londoniens ont préféré partir en vacances plutôt que de rester ! A voir comment les Paralympiques vont affecter la vie ici, vu que demain c’est la rentrée scolaire…