Par Maritxu

Depuis le temps que je dis qu'il faut que je le blogue...

Le week-end dernier nous faisions des courses, et je prépare (hé oui, déjà) mes cadeaux de Noël. Nous sommes dans un magasin de jouets, nous faisons le plein pour les petits cousins qui nous sont proches. Un cadeau pour Timothée, un cadeau pour Clémentine, un cadeau pour Léa. Pendant que je regarde les colliers fantaisies pour cette dernière, Demi-Belge vient me voir.
- Tu fais quoi ?
- Je cherche un collier pour Léa.
- Oh ! Moi c'est celui-là que je préfère pour Léa (évidemment, le plus bling-bling du rayon, qui a dit que les enfants avaient bon goût ?)
Il repart fureter ailleurs pendant que j'en choisis un autre.

Plus tard à la caisse, je paye mes achats et Demi-Belge demande à revoir le collier de Léa (?). La vendeuse le lui montre avant de fermer le paquet, et mon fils dit avec un désespoir que je ne comprends pas :
- Mais c'est pas celui-là que j'avais choisi !
- Enfin, je ne vais tout de même pas suivre tes idées à chaque fois ! J'ai le droit de choisir moi aussi !
- Mais c'est MON amoureuse !

HAAAAAA, j'ai compris, il y a maldonne. Il se trouve que l'amoureuse de mon Demi-Belge s'appelle AUSSI Léa. Je percute instantanément tout le quiproquo. Zut, il va falloir faire un cadeau que je n'avais pas prévu.
On retourne aux colliers. Autant je veux bien mettre 10€ pour une petite cousine, autant pour une amoureuse de maternelle, ça fait un peu plus mal au fion. Quand je lui dis que c'est un peu cher pour sa Léa, voilà mon minot qui commence à fondre en larmes. C'est à peine à caprice, il est vraiment malheureux. Booon.
Je trouve une petite bague, qui brille, pour 3€. Ca rentre mieux dans mon budget.
Mon Demi-belge est soulagé, moi aussi.

Le lundi suivant, je suis assez curieuse de la réaction de ma belle-fille : Demi-belge était tellement impatient de lui offrir son cadeau !
- Alors, tu lui as donné sa bague à Léa ?
- Oui.
- Et elle était contente ?
- Oui.
- Et elle t'a fait un bisou d'amour ?
- Non.
(Etttttttt ??? C'est tout ? Manifestement, il n'a pas envie de s'étendre, je lâche l'affaire)
Une heure plus tard, il me dit d'un air embêté :
-Tu sais maman, Léa, c'est plus mon amoureuse.

QUOIIII ? C'est qui cette fille à qui on offre une bague et qui largue mon fils dans la même journée ?? Oh ?

- Et comment tu le sais ? Elle te l'a dit ?
- Non, c'est Anne-Lise qui me l'a dit.
- Ben commence d'abord par lui demander son avis à elle, tu ne crois pas ?

Tous les jours de la semaine, je lui demande s'il a demandé à Léa, et il procrastine.

Le vendredi, enfin, il me dit :
- Léa m'a dit qu'elle n'était plus mon amoureuse; maintenant, c'est celle de Martin.
- Ha. Et tu es triste ?
- Un peu.
- Tu vas faire quoi ?
- Trouver une autre amoureuse.

La vie est paradoxalement très compliquée et très simple à 5 ans...