Je me pose des questions, des milliers, des cruciales, des anodines. Tout le temps.
Je fais des plans, j’imagine comment telle ou telle situation pourrait évoluer, je prends des paris, j’imagine tous les cas de figure possibles. Tout le temps.
A propos de tout.

Le super pouvoir de profiter simplement du moment présent ne m’est accessible qu’au moment présent justement. Quand une situation doit être mise sur pause, je cogite, je pense, je projette, j’analyse, je défais, je refais dans ma tête mille et une choses. Je suis incapable de la laisser tranquillement dans son coin en attendant d’y revenir plus tard.

Je suis déjà passée pour une grande stressée, pour une imbécile, juste parce que j’avais partagé mes questions.

Je n’osais plus en parler. J’avais l’impression d’être tellement ridicule !

Et puis, depuis la rupture, j’ai décidé d’être simplement moi-même, avec mes qualités et mes défauts. Ce besoin d’être honnête, surtout avec moi-même, ce besoin que je n’ai pas pu combler ces dernières années, je veux vraiment y être fidèle tout le reste de ma vie. Plus jamais je ne ferai de concessions à ma façon d’être pour quelqu’un.

Alors maintenant je dis ce que je veux, au moment où je le veux. C’est libérateur.
J'ai de nouveau l'impression d'être moi.