Retour de vacances, station-service, on cherche de quoi manger sur le pouce.
Ma fille est évidemment en vadrouille, je l'appelle pour lui demander son avis.

La vendeuse qui place des produits en rayon tique en m'entendant : "ça c'est rigolo, la jeune fille qui est à la caisse s'appelle aussi Capucine, ce n'est pourtant pas si commun comme prénom". Je renchéris, en disant que même si la popularité de ce prénom est en hausse, c'est assez rare d'en rencontrer une d'une vingtaine d'année.

Lorsque je fais la queue pour payer, je m'apprète donc à relever l'homonymie à la caissière (une jolie brune), quand j'entends une maman dire derrière moi : "Allez Capucine, on y va maintenant !"

Voilà, voilà : sur cette aire d'autoroute, nous avions donc 3 Capucines, 4 ans, 10 ans et 20 ans, une blonde, une rousse, une brune. Toutes les trois belles comme des coeurs.

Il y a des jours, faudrait jouer au loto.