28 mai 2008

Indie's back!

D'abord, toutes mes confuses pour le délaissage honteux de ce blog... et toutes mes confuses, car ce ne sont pas des nouvelles d'Arthur qui arrivent, mais de quelqu'un de bien plus vieux... et ce n'est même pas moi!

Et oui, dimanche sentait bon la naphtaline, dites-moi! Et oui, on a exhumé de vieilles, vieilles reliques au ciné du coin, avec les copines... On est allées voir... Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal!

C'est long comme titre, non? (bon, j'avoue, « les aventuriers de l'arche perdue », c'est pas mieux)

Alors, bon, mettons les choses au clair: oui, Harrison Ford est vieux. Il a, je sais même pas, facile 65 ans? Oui, il a les cheveux tout blancs, le bidon qui va avec, tout ça, tout ça.

But, hell, he's still got it! Il a quand même encore la classe. Intersidérale, la classe.

indyAlors, bon, non, c'est peut-être pas le meilleur de la série, mais en même temps, remplacer l'original n'était pas envisageable. Non, avec cet Indiana, on replonge gentiment dans le passé, on se remémore plein de bons souvenirs, on profite de Harrison Ford que ça fait un bail que je l'ai pas vu dans un film, on profite tout court, quoi.

On retrouve presque tous les éléments (à part un HF jeune, malheureusement!): des squelettes, des insectes, de la poussière, de l'or, un chapeau, un fouet, des méchants très méchants même pas de chez nous (de chez les Américains, j'veux dire), des gentils très gentils pas de chez nous, mais c'est pas grave. Et ma foi, ça fonctionne pas trop mal!

J'avoue, je suis peut-être un (trop) bon public. Mais j'ai vraiment apprécié ce quatrième opus! Le scénario, même si capillotracté et finalement pas neuf, colle avec l'époque, les années 50 – 60. Je vous en dis pas plus, allez voir!

Shia Labeouf est plutôt convaincant! Je ne crois pas l'avoir déjà vu dans un film avant (son précédent étant Transformers, moi, je dis, moyen), mais bon, ça présage de bons moments à venir (enfin, s'il continue à choisir de bons projets comme Indie, hein). En même temps, avec un prénom pareil, s'il était pas bon, je vois vraiment pas ce qu'il ferait dans le métier. (mon dieu, il a mon âge! *soupir*)

Et puis, pour le reste... Sortez-le porte-monnaie et faites-en votre sortie du vendredi soir. Ou du dimanche après-midi. Ou du samedi matin. As you like it, en fait.

Posté par Whizzbee à 21:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 juillet 2007

Die Hard 4

Die_Hard_4Yippee-Kay-Yay, Dickhead!

Ladies & Gentlemen, je dois avouer, que malgré mon scepticisme flagrant et indécrottable, que John McClane est de retour!

Bon, évidemment, c'est typiquement le genre de film qu'il faut prendre au quatrième degré, les enfants... il ne faut pas faire comme nous, aller voir deux films dans une même soirée: Persépolis et Die Hard... Enfin, moi, ça va, j'ai une capacité d'adaptation rare (non, c'est pas forcément une qualité, alors ce ne sont pas nécessairement des fleurs que je me jette!), donc je regarde les films avec un plaisir égal, quel que soit leur genre! (enfin, y en a certains, faut pas pousser). Je vous dirai ce que j'ai pensé de Persépolis après...

Et bien... John McClane, explosions, méchant pas gentil, course poursuite, gros problème qui tombe sur la tête du gouvernement américain, John McClane, un membre de sa famille, de bonnes blagues... Voilà, grosso modo, à quoi ressemble ce quatrième opus. J'avoue, au départ, j'étais pas très pour (à peu près autant que pour Indiana Jones 4, ce qui n'est pas terrible), parce que bon, Bruce n'est pas aussi alerte qu'avant, et le premier volet de la trilogie d'origine date quand même de 1988 - j'avais deux ans. C'est vous dire si pour moi le retour de John était équivalent au retour des dinosaures sur cette planète.

Et bien... Il s'en tire plutôt bien, le dino! ^^ Avec une scène de course poursuite digne de GoldenEye (JB rattrape un avion en pleine chute - alors qu'il est lui-même en train de tomber...) et de vraies bonnes répliques (enfin,moi j'aime bien...!), le film s'en tire extrêmement bien à mon humble avis... Mais je pense qu'il vaut mieux attendre le commentaire du frère, parce que lui, il connait les vieux mieux que moi, et sera plus à même de dire ce que vaut ce tas d'américanisme primaire - bien rigolo quand on le regarde au 4° degré (et c'est important pour vraiment apprécier le film, sinon...).

PersepolisEt sinon, Persepolis, vu donc en début de soirée... Et bien, on en a entendu parler de ce film, hein! Ca tient bien ses promesses, dans l'ensemble. C'est pas trop long (1h34), pas trop obscur pour les gens qui ne connaissent rien à l'histoire de l'Iran - honte sur eux (comme moi... - honte sur moi), et ça alterne plutôt bien la légèreté et les choses très sérieuses liées au contexte historique assez chaotique. Le dessin est assez simple, mais très juste... Et j'ai une tendresse particulière pour la grand-mère, doublée par Danielle Darrieux, une actrice de choc (jugez plutôt: pile 90 ans cette année, et toujours sur scène) qui joue une grand-mère de choc!

Donc voili voilou, c'est un film bien sympathique aussi - bien que dans un registre totalement différent! Et vraiment, le batage autour est mérité...

(et sinon, le seul truc qui m'embête vraiment dans Die Hard, c'est que tous les geeks qui sont dans le camp du méchant sont beaucoup trop beaux pour être vrais! Surtout le méchant!)

Posté par Whizzbee à 14:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 juillet 2007

HP5 - 11 juillet 2007

let_the_revolt_beginAh la la, quelle attente pour ce film ! Après avoir fait l’avant première… ^^

Donc, mercredi 11 juillet, melles M. et C. étaient avec moi à la première séance du matin, excitées comme des puces.

Et bien… C’est un bon film, globalement, les effets spéciaux sont bien fait, les acteurs jouent de mieux en mieux (pas dommage pour beaucoup des jeunes acteurs), donc c’est un bon film. Mais… car, oui, il y a toujours un mais, j’espère sincèrement qu’il y aura une version longue sur les dvds. Je n’y crois qu’à moitié (voire presque pas du tout), mais ce serait nécessaire.

Le cinquième livre de la série est, à ce jour, le plus long de tous, et il ne s’y passe paradoxalement pas grand chose ; comme le dit J.K.-la-grande elle même, c’est un livre de transition, qui annonce beaucoup de choses pour le 6 et le 7.

Ils ont gardé pour le film la majorité des scènes d’action, en éludant un peu les scènes qu’on pourrait appeler « d’arrêt sur image », qui posaient un peu les bases sur tel ou tel personnage dans le livre,et du coup, pour ceux qui ne lisent pas les livres, c’est un peu dommage, car tout ce qui faisait finalement la saveur de ce livre, c’était ces scènes reposantes, plus que les scènes d’action, qui ne font justement pas beaucoup avancer l’action en elle-même.

Donc, pour ceux qui ne lisent pas les livres, vous n’allez probablement pas apprendre grand-chose dans ce cinquième volet de la saga HP (sauf peut-être dans le dernier quart d’heure), et pour ceux qui lisent les livres, vous allez regretter, comme moi, les nombreuses choses qui ont été coupées, violemment enlevées… Je n’en dis pas plus, sinon on va m’accuser de spoiler, mais je n’en pense pas moins !

Cela dit, je suis quand même à demi contente, puisque ma phrase préférée de tout HP est dans le film. A moitié, parce qu’elle est à moitié dite, et pas par le bon personnage (ce qui enlève beaucoup de l’ironie initiale), mais bon, elle y est !

Cela dit, Imelda Staunton est fantastique en Dolores J. Ombrage, et Helena Bonham Carter est absolument parfaite pour Bellatrix Lestrange...

Et, bien sûr, on a passé le générique de fin à se dire à presque chaque nom "on l'a vu(e)!" ^^ Y a des petits plaisirs, comme ça...^^

Alors, voilà, comme d’habitude, Harry-Potter-le-film reste un bon moment à passer, mais ça n’est en rien comparable avec l’excitation que génère l’arrivée d’un nouveau livre. Mon dieu, quand je pense qu’à partir du 21 juillet, il faudra désormais mettre cette phrase au passé… définitivement. Aïe ! Cela dit, je suis contre la pétition qui circule ici, pour  tenter de convaincre JK de faire un huitième tome ; je trouve ça tout à fait stupide et inutile. Qu’elle écrive encore sur l’univers de HP, oui, car c’est un bon filon pour elle, et il y a encore des milliards de choses qui n’ont pas été développées, mais continuer l’histoire du petit Harry au-delà de sa majorité, c’est ridicule. (Cela dit, si elle dit oui, je suivrai, hein...)

Enfin, voilà... Vous pouvez toujours aller au ciné, histoire de passer du bon temps...^^

Posté par Whizzbee à 14:24 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
16 juin 2007

Jacques Moineau, le retour III

Me voici de retour avec un peu de cinéma… ^^

Je suis récemment allée voir le troisième des Pirates des Caraïbes, avec ma grande copine au manteau rouge, et UGC, avec qui je partage décidément toujours plus que du cinéma.

Et bien… C’est pas mal ! On m’avait dit que c’était tout pourri… Bon, c’est sûr ce n’est pas un film à Oscar, mais en même temps c’est un Walt Disney, et Orlando Bloom tient un des rôles titres. On ne peut pas tout avoir dans la vie.

PiratesMais c’est un film drôle, avec encore plus de Johnny Depp qu’avant, ce qui n’est pas des plus désagréable (car cela implique aussi moins d’Orlando), un peu long certes, mais je trouve que l’histoire, bien qu’extrêmement extravagante (cela dit, rappelez-moi l’intrigue de Mary Poppins ?), est assez bien menée. Bon, je l’avoue, j’ai peut-être été déstabilisée, perturbée, concentrée (rayez la mention inutile) sur le petit Jacques, mais bon…^^

Et puis, il faut aller voir ce film avec l’esprit Monty Python tel qu’il est exprimé dans la bannière de ce blog, qui se traduit grosso modo : « quand on s’attend au pire, on peut pas être déçu ! »

Bein, là, c’est pareil : attendez-vous à un truc tout pourri et peut-être ce sera un peu mieux… Divertissant, au moins !

En revanche, j’adresse une supplique aux acteurs du film (pas à Disney, parce que profit est le maître mot là bas) : n’en faites pas un quatrième ! Une trilogie, c’est largement suffisant…

Et juste pour le fun : Orlando Bloom ne sait même pas rire… Scène où Elizabeth, Sparrow, Barbossa et Turner se mettent à rire, et bah, comme d’habitude, il a l’air d’un con, le jeune premier ! Aha, moi aussi je pourrai être jeune premier à Hollywood !

Posté par Whizzbee à 10:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 juin 2007

Vous connaissez le nom. Vous connaissez le numéro (2)

Et oui, je reparle un peu de James Bond, juste pour dire que comme il est intolérable de ne pouvoir répondre à aucune question du Scene It spécial JB du frère (qui lui, répond à toutes les questions en prenant trente secondes de réflexion, max), il faut que je me cultive.

Donc, que j’emprunte les dvds du frère chéri pour me remettre un peu en mémoire les différentes histoires et facettes de ce cher James…

Je pense, honnêtement, que j’ai vu tous les James Bond. Vraiment tous. Cela dit, je ne souviens même pas de l’histoire de, mettons, Goldeneye, qu’il me semble pourtant avoir vu au cinéma il y a quelques années. Car non, un James Bond est un tantinet plus compliqué que : JB + méchant vilain pas sympa + très jolie fille N°1 en général méchante qui trahit le méchant et meurt donc assez rapidement + très jolie fille N°2 en général gentille (mais il y a de nombreuses dérogations à cette règle de « méchante » et « gentille » - terme de toutes façons relatif, parce qu’elles tombent toutes dans ses bras, un de ces quatre), qui n’a probablement pas inventé l’eau chaude, mais qui malgré son unique neurone aidera James (ou pas, mais le résultat est le même : ils finiront ensemble) = une histoire de James Bond. Et si vous pensez que je suis méchante avec JB Girl N°2, regardez L’homme au pistolet d’or, et osez me dire que Good-Night a des atouts intellectuels.

Je vous le jure donc, il y a des objectifs, des vraies raisons de tuer le méchant (parfois juste éviter d’être tué, je vous l’accorde), etc, etc !

DrNoJe viens de voir, presque un par jour : Dr No, Goldfinger, et L’homme au pistolet d’or. Je me réserve Goldeneye pour ce soir. J’essaye de retenir au maximum les informations : où se passe l’action, comment s’appelle la James Bond girl en chef, le nom du méchant, tout ça tout ça… Et croyez le ou pas, je ne sais déjà plus comment Pussy Galore et James finissent dans Goldfinger… (d’ailleurs, comme je les regarde en anglais, je retiens les noms en anglais aussi : Honey Rider, Pussy Galore, Good-Night… ^^ Tu m’accorderas le point si je tombe dessus au Scene It, quand même, Xabi ?) Dans un hélicoptère ? Aaaaah si, jme souviens, sous un parachute ! Donc, souvent (au moins pour les trois que je viens de voir), il s’occupe de la dame dans un objet qui appartenait à son ennemi ! Sacré revanchard, le James !

Bon, je vous laisse, ce n’est sans doute pas des plus passionnants, mais c’était juste pour dire que je redécouvre James Bond, car mes souvenirs d’enfance sont… flous. Et que ça n’a pas tant vieilli que ça… Même Dr No, premier de la série ! Bon, c’est sûr, les effets spéciaux ne sont pas les mêmes que dans le Seigneur des Anneaux, mais mine de rien, c’est pas mal ! Et au pire, c’est tellement drôle…

Posté par Whizzbee à 20:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 juin 2007

Ah, au fait!

Juste histoire de dire quelque chose (encore), je suis allée voir Lucky You au cinéma, récemment, un film avec Eric Bana, Drew Barrymore et Robert Duvall; une histoire de poker et d'amûûr à Las Vegas...

Ca ne cassera pas trois pattes à un canard, mais je dois avouer que Eric Bana sur une moto, c'est très convaincant.

Voilà, rien de plus à dire!^^

steph2

Posté par Whizzbee à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2007

Après 93 ans d'absence...

... Je reviens! Sans avoir aucunement manqué à la blogosphère, ma soeur s'est chargée de maintenir le blog en vie (merci au demi belge qu'elle trimballe dans son ventre d'avoir toujours quelque chose à dire!)...

Je reviens, mais pas sans rien. Bein non, faut pas pousser non plus, j'ai une liste grande comme ça de trucs dont il faut que je vous parle (liste qui tient d'ailleurs sur un post-it).

Je pervertis aujourd'hui un peu la catégorie "cinoche", parce qu'en fait, il s'agit d'une série télé. Mais attention, pas n'importe quelle série: Heroes. Jamais entendu parler? Normal, ce n'est pas sorti en France (pas encore, du moins, apparemment TF1 va s'en charger... et je pensais pas dire ça un jour, mais... regardez TF1!), et par la magie d'Internet qui permet d'avoir presque tout (pas Ewan McGregor en chair et en os, malheureusement) en quelques minutes ou secondes selon votre débit, et bein on peut regarder cette super série américaine sur son ordi (ou sa télé, si elle connectée à l'ordi, comme chez Blombo, mais bon, on va pas chipoter non plus).

Mais alors, je vous entends vous demander, "mais de quoi donc ça parle ton truc?". Bon, alors. J'avoue, quand on lit le résumé, et qu'on est pas trop science fiction et comics, on va trouver ça un peu pourrave, mais je vous assure, faut essayer. En revanche, si vous n'aimez que les séries à l'eau de rose, ou les Friends, et que vous ne supportez pas la vue du sang, passez votre chemin. Pas que ce soit une série hyper gore, mais y a quand même deux trois passages qui plairaient pas à ma mère.

Alors, pour le résumé, je m'embête pas, je pique celui d'Allociné (pasque je sais que vous avez eu la flemme de cliquer sur le lien ci-dessus, petits chenapans!):

"Partout dans le monde, un certain nombre d'individus en apparence ordinaire se révèle doté de capacités "hors du commun" : la régénération cellulaire, la téléportation, la télépathie... Ils ne savent pas ce qui leur arrive, ni les répercussions que tout cela pourrait avoir. Ils ignorent encore qu'ils font partie d'une évolution qui va changer le monde à jamais !"

Voilà. Le moins vous en savez, le mieux vous vous portez. Regardez Heroes, franchement, ça dépote!

Heroes

Et sinon, vous, de nouvelles séries trop bien à conseiller?

Posté par Whizzbee à 17:33 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
22 mars 2007

Vite fait (bien fait!)

Alors, ça y est, chuis allée voir Angel, lundi dernier.

Bein, c'est pas aussi bien que l'affiche! C'est con à dire, mais c'est comme ça. J'avais déjà pas aimé 8 femmes, je vais finir par croire que je n'aime pas le cinéma de M.Ozon... Je vous en dis pas plus, parce que je n'ai pas encore vraiment trouvé ce qui me manque dans ce film, un peu comme la science des rêves... (mais en encore moins bien, en fait)

Et j'ai vu mardi soir, avec ma grande copine de manteau rouge, Ecrire pour exister, avec Hillary Swank. Et bien, en voilà un film qui tient ses promesses! Le résumé, l'affiche, la bande-annonce, tout annonçait un film émouvant et plein de bons sentiments... et bein, c'était émouvant et plein de bons sentiments! Mais parfois, ça fait du bien. ^^
En revanche, ma coupine et moi en sommes arrivées à la même conclusion: Hillary, elle joue peut-être bien, mais elle est vraiment pas jolie, c'est fou...

Et sinon, aucun lien, fils unique, mais ma prof d'oral est une connasse. Ca vous avance à rien, et moi non plus d'ailleurs, mais ça me soulage. C'est un peu ça, aussi, un blog, avoir une fonction cathartique, non?!? Bein voilà.

Allez, bonne soirée!

Posté par Whizzbee à 19:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 mars 2007

Printemps du Cinéma 2007

Bein, tout est dans le titre, ou presque:

Demain, lundi et mardi, c'est 3,50€ la séance dans quasiment tous les cinémas (sauf les tous petits indépendants, qui ont besoin de sous pour survivre, j'imagine), alors profitons-en!

Ca ne m'arrivera pas tous les jours de payer une place à ce prix à l'ugc du coin...

Je sais pas vous, mais moi, dans mes films éventuels, (et je souligne éventuels, c'est juste ceux qui, oui, pourquoi pas, me tenteraient, surtout à ce prix-là), il y a: Angel, de François Ozon (j'adore l'affiche! Ca peut vous paraitre futile, mais  c'est important: je n'ai pas voulu aller voir Da Vinci Code à cause des affiches... et apparemment, j'ai eu raison.)

Le Come-back, avec Hugh Grant et Drew Barrymore.... J'avoue, celui-là, si j'ai pas le temps, ce sera pas très grave...!!!

La cité interdite, parce que ça a l'air grandiose, et que de temps en temps un film grandiose, ça fait du bien...

Ecrire pour exister, avec Hillary Swank, typiquement le genre de films pour filles, que moi j'aime bien... mais pareil, si j'y vais pas, ça ne me traumatisera pas...

Par effraction, d'Anthony Minghella... Parce que, j'ai envie.

La Môme, parce que tout le monde m'a dit que c'était super, alors même si j'aime pas particulièrement Piaf... On verra.

et Ne le dis à personne, parce que tout le monde aussi m'a dit que c'était bien, et en plus, comme ça, ce sera mon deuxième film avec Guillaume Canet!^^

Ca fait beaucoup, j'irai pas tout voir (d'autant qu'une semaine chargée m'attend...), mais bon... chouettte!^^

Et vous, vous irez?

Posté par Whizzbee à 12:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 février 2007

Bobby

BobbyJe vous avais dit: aujourd'hui je vous raconte la fin de Bobby. (comment ça je l'ai déjà fait hier?? Ah ouais... merde!)

Bobby, c'est donc l'histoire du jour où Robert F. Kennedy a été assassiné: le 5 juin 1968 (l'article d'Allociné dit que ça s'est passé à minuit... du coup, c'est le 5 ou 6 juin? Le mystère reste entier). Le lieu de l'action: l'hôtel où il a été assassiné, l'hôtel Ambassador à L.A. Le film est en fait une sorte de mosaïque d'histoires que différents personnages vivent dans l'hôtel, pendant cette journée, qui n'avait rien de tragique jusqu'à minuit. Le couple de jeunes mariés, la standardiste, le cuisinier, le directeur, des clients...

Ce film était vraiment bien. D'abord, parce que, contrairement à l'Ami Allemand d'hier, les images d'époque sont parfaitement intégrées à la fiction, en tout cas, c'est mon avis et je le partage.
Ensuite, parce que ça n'est pas un film à propos de "regardez ce que l'Amérique aurait pu devenir si un abruti n'avait assassiné ce saint de Bobby'... C'est un film à propos de l'espoir qu'il y avait dans ces années de transition entre une période réactionnaire et une période qui allait peut-être changer bien des choses dans un ordre établi depuis bien longtemps. Bobby n'était probablement pas un saint, et si, oui, il paraissait bien sympathique, ce jeune homme, c'est aussi et surtout parce qu'il était en campagne électorale. Quel individu serait assez stupide pour ne pas se montrer charmant alors qu'il recherche des votes?
Et puis, il y a le casting. Rien que pour le plaisir, je vous fais la liste: Anthony Hopkins, D
emi Moore, Sharon Stone, Elijah Wood, Harry Belafonte, Emilio Estevez (d'ailleurs réalisateur), Lyndsay Lohan, Laurence Fishburne, William H Macy, Helen Hunt, Christian Slater, Ashton Kutcher. Si ça, ça vous tente pas, je sais pas ce qu'il vous faut!

Donc, voilà, dans l'ensemble, un bon film, bien fait, pas démagogue, pas propagandiste démocrate (ce qui serait stupide, avec presque quarante ans de retard). Je vous dirai pas d'aller payer un ugc pour ça, mais si vous avez l'occasion, allez-y!

Posté par Whizzbee à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]