24 avril 2007

Attente...

Par Maritxu

.

.

1/03/07 Jeudi

C’est demain ! C’est demain ! Elle se rapproche enfin, cette fichue date qui n’arrivait pas ! J’ai hâte et j’ai peur en même temps d’aller à cette première échographie "officielle". J’ai peur de cette saleté de clarté nucale qui ne doit pas être supérieure à 2,5 millimètres, j’ai peur de mon stress que j’aurai pu transmettre au bébé, j’ai peur de tellement de choses… Et en même temps je crève d’envie de savoir que tout va bien qu’il est parfait comme tout, que même in utéro il trouve que je suis une mère formidable. On peut toujours rêver !

Et quitte à rêver, j’aimerai bien avoir un truc qui n’affecte pas le bébé, mais qui m’oblige à arrêter de travailler un petit temps. Ce serait bien cool des petites vacances forcées. On peut toujours rêver hein !

On verra bien demain…

Posté par Maritxu à 12:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

17 avril 2007

Aïe et boîtes jaunes

Par Maritxu

13/02/2007 Mardi

Voilà, première piqûre faite. La piqûre en elle-même ne fait pas très mal (ben ça pique quoi) mais la sensation après… aïe aïe… Ca pique et ça brûle ! « Oui, me dit l’infirmière, c’est ce que nous disent tous nos patients. Elle n’est pas très agréable cette piqûre. » Et ça dure 10 minutes cette sensation de brûlure ! Vraiment pas agréable.

Quand ce gosse fera sa crise d’adolescence, et qu’il me reprochera de ne pas l’aimer assez, voilà ce que je lui ressortirai en pleine figure. 41 semaines de piqûres quotidiennes soit 287, et des prises de sang deux fois par semaine, soit 82.

J’entends encore ma mère : « j’ai adoré t’attendre ! ».

Je sens que moi ça ne sera pas le cas.

En fait, je n'ai eu droit aux prises de sang deux fois par semaines que pendant 2 mois, et ensuite une fois par mois (au même rythme que le contrôle de la toxoplasmose). Donc j'aurais beaucoup moins que 82 prises de sang sur cette grossesse, mais considérablement plus tout de même que les autres femmes enceintes !

Juste pour dire aux éventuelles phlébitiques qui me lisent : cette première piqûre a été faire dans le bide et m'a effectivement fait assez mal. Dès le lendemain, j'ai piqué moi-même dans la cuisse (sous contrôle d'une infirmière) et c'est nettement plus gérable !

J'ai commencé à me piquer seule trois jours après, et depuis je n'ai aucun souci. Juste je fais des concours de bleus sur les cuisses, des fois ils sont pas mals !

Et puis il y a ces foutues boîtes jaunes. Quoi, personne ne sait ce qu'est une boîte jaune ?

boite_jauneC'est le container des seringues usagées. Ben oui, j'ai une conscience civique ! Donc j'ai cherché à fourguer mes seringues dans une poubelle adaptée : la boîte jaune. Oui mais voilà, ça ne se trouve pas comme ça.

A la pharmacie ils n’en ont pas.

Au laboratoire d’analyses médicales ils ne veulent pas m’en donner.

Bon. Alors ma gynéco, sur ma demande, me fait une ordonnance de boîte jaune (on aura tout vu). Munie de la dite ordonnance, et après commande, j’arrive enfin à obtenir une fameuse boîte.

Et quand elle est pleine, je la mets où ? Et c’est là la bonne blague. Personne n’en veut non plus ! La crise…

Il faut aller à l’institut Pasteur qui –éventuellement- pourrait les récupérer. Bon, alors comme j’en ai un peu marre de me faire trimbaler, je choisi (enfin) la solution de facilité.

Non, je ne jette rien à la poubelle.

J’appelle ma copine qui bosse à l’hôpital.

En 10 minutes, c’est réglé, j’ai trois boîtes jaunes et elle les mets dans les containers adaptés elle-même.

Mais comment faire pour être civique quand on ne connait pas d’infirmière ? Hein ? Je vous le demande ?

Pffff, au moins, j’apprends plein de trucs avec cette grossesse.

Posté par Maritxu à 14:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 avril 2007

Phlébologue

9/02/2007 Vendredi

Je sors de chez la phlébologue. Un petit peu affolée quand même, même si je m’y attendais. Elle a lu mon dossier de bout en bout, en faisant des commentaires comme quoi c’était pas rien mon histoire (un petit peu de vanité ne fait pas de mal, allons), et que selon elle, je suis une grossesse à surveiller. Du coup, je suis contente d’avoir choisi un CHU, parce que c’est plus sûr. Il paraît même que celui de Lille est dans les trois meilleurs de France.

Et il faut que je commence l’héparine le plus rapidement possible. Elle attend (donc moi aussi) une confirmation de l’hôpital, et m’envoie chez mon médecin traitant pour qu’il me prescrive ça. C’est rigolo, je pensais que c’était à elle de me le prescrire et que ma gynéco m’avait envoyé chez elle justement pour ça... ( ?)

Elle veut aussi que je prenne un rendez-vous en hématologie pour le suivi. Ça, ça me gonfle, parce que l’hôpital, ils sont peut-être compétents, mais ils sont lents et longs. Et je n’ai pas que ça à faire de mes journées moi. Non plus que de prendre un jour de congé pour ça. Zutre alors.

Finalement j’appelle moi-même l’hôpital, je faxe la lettre de recommandation et on me tient au courant. Je n’aurais peut-être pas besoin d’y aller.

Pour le rendez-vous avec le médecin traitant, il est archi complet la semaine prochaine. Alors je vais essayer de l’appeler lundi pour qu’il me prenne entre deux. Je n’ai besoin que d’une ordonnance, moi…

Ca me fait rire tout de même cette histoire d’ordonnance pour les piqûres. Personne ne veut me les prescrire ! La gynéco m’envoie chez la phlébologue qui veut l’avis de l’hôpital alors qu’elles ont toutes les deux un papier du service hématologie qui a seulement un an et demi et qui s’intitule limite « que faire en cas de grossesse pour Mlle Maritxu ». C’est dingue quand même ! C’est le fait que je sois Mme Belge maintenant qui les perturbe ?

Ha oui : et le pire dans tout ça c’est que je n’aurais certainement pas droit à la péridurale. C’est contre-indiqué avec les anticoagulants (tu m’étonnes !) mais je pensais qu’on pourrait peut-être arrêter quelques jours avant… Mais non, hors de question : il parait que c’est pendant l’accouchement que le risque est maximum. Alors on oublie ! Encore que pour en être sûr, il faut attendre l’opinion de l’anesthésiste, mais je ne fais pas d’illusions : à chaque fois qu’il a fallu choisir entre deux solutions avec ma phlébite, c’est toujours la pire qui est sortie.

Posté par Maritxu à 17:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 avril 2007

Première photo

Par Maritxu

Puisque Amaia ne poste rien, je continue à vous gonfler avec les nouvelles de mon bidou. De toutes façons, vous n'avez pas le choix, c'est moi qui décide.
Ce week end, pas de post, on se bourre la gueule à Lille avec Amaia et quelques amis pour notre crémaillère (mais siiii, rappelez-vous, j'ai déménagé, vous suivez pas ou quoi ?) Et comme depuis quelques temps, moi, je vais encore être la seule sobre, ça me gave d'avance... Mais bon ! Mon belge boit pour deux pour me consoler ! S'il est pas merveilleux, hein !

6/02/2007 Mardi

J’en suis encore toute chamboulée. Je l’ai vu ! Je ne pensais même pas qu’on pouvait voir quelque chose à ce stade ! Il mesure 21 millimètres…

En moi se mêlent les sentiments de béatification la plus totale et la plus grande des culpabilités : j’avais affirmé à Chéri qu’on ne verrait rien et qu’il faudrait attendre la première échographie, et du coup il ne m'a pas accompagnée. Il l'a raté ! Il a raté la première photo de son bébé ! Donc j’ai honte et je suis super heureuse en même temps…

8SA_3jIl a deux bras, deux jambes, une grosse tête et un reste de queue. On ne voit pas grand-chose en fait, mais il a un cœur qui bat. C’est incroyable d’entendre ça. Ca vit ! Et il a bougé à un moment. C’est indicible comme sensation. J’étais tellement émue que j’ai pleuré un peu, de bonheur. Je suis tellement triste que mon Belge ait raté ça ! Alors du coup, j’essaie de minimiser, pour qu’il ne se sente pas en reste. Mais je pense sans devoir trop sur-jouer que j’aurai la même réaction à la prochaine échographie, donc, pas de panique !

Du coup, j’ai pris des rendez-vous chez tout le monde : l’échographiste, qui peut me recevoir le 2 mars, exactement la date que je voulais. Puis j’ai pris un rendez-vous avec la phlébologue, parce que je commence à avoir la jambe lourde et qu’on m’avait conseillé de prendre de l’héparine dès le début de la grossesse. Je suis un peu en retard ! Remarque, je ne vais pas me plaindre, retarder le moment des piqûres quotidiennes, hein, moi, je ne suis pas contre.

Depuis que je l’ai vu en vrai, j’ai l’impression d’avoir une balle de ping-pong qui rebondit dans mon bide dès que je bouge un peu, et spécialement dès que je suis en voiture. C’est très bizarre et assez désagréable. J’espère que ce désagrément psychosomatique va s’arrêter rapidement !

Surtout que maintenant, je SAIS que j’ai quelque chose dans le bide. La comparaison avec alien n’est pas loin et ça me perturbe un peu. Je ne me sens pas encore maman, je me sens juste habitée.
Et c’est assez désagréable.
Ca aussi j’espère que ça va passer !

Posté par Maritxu à 14:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 avril 2007

Dis Chéri, tu trouves pas que... ??

Par Maritxu

31/01/2007 Mercredi

Bon, ça y est, c’est sûr, mes seins ont grossi. J’angoissais un peu de ne pas avoir cette manifestation « sympathique » de la grossesse. (qui a dit : de toutes façons, tu angoisses sur tout ?) Ils avaient bien l’air plus denses, mais pas tellement plus gros. Il faut dire que je ne les avais jamais vraiment examinés à la loupe avant, hein.

Mais Chéri me certifiait qu’ils étaient plus gros et sur ce genre de détails, j’ai tendance à lui faire confiance.

Et puis hier soir le verdict est tombé : ils débordent de mon sous-tif.

Donc ils sont plus gros.

Youhou ! J’ai des gros seins !

Va falloir me racheter des soutiens-gorges…

Posté par Maritxu à 17:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
19 mars 2007

Au revoir, café...

Par Maritxu

22/01/2007 Lundi

C’est décidé, je deviens allergique au café. Je ne supporte plus le goût et l’odeur devient pénible. Quelle poisse ! Moi qui adore ça ! Et c’était le seul « défaut » qui me restait. Bon, de toute façon je n’ai pas le choix, je manque de vomir à chaque fois que j’en respire.

Je suis condamnée à une grossesse saine.

C'est quand même injuste. J'arrête la clope, j'arrête l'alcool (et comparativement, c'est surement d'arrêter l'alcool qui me coûte le plus), je voulais juste me garder mes 3 tasses de café quotidiennes pour tenir le coup... Ben non, ça ne mesure même pas 2 centimètres et ça m'impose déjà ses quatre volontés.

Posté par Maritxu à 12:23 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 mars 2007

Début

Par Maritxu

6/01/2007 Samedi

Je suis réveillée depuis 7 heures du matin. Impossible de me rendormir. Je n’ai toujours pas eu mes règles hier soir. Je refuse de me lever avant qu’il fasse jour. Je n’ai pas envie de réveiller mon Belge trop tôt. Mon test est prêt, sur le panier à linge, à côté des toilettes.

A 8h30, je craque, je descends, avec la ferme intention d’aller chercher les croissants avant de remonter réveiller mon belge, quel que soit le résultat.

Je déballe mon test, relis trois fois combien de temps il faut que je le laisse sous le jet d’urine.

5 secondes. OK. Go.

Arg !!! J’ai oublié d’enlever mon tampax ! Je ne sais même pas si ce test était utile à faire !

6 Secondes après (on n’est jamais trop prudents) je rebouche mon test et enlève le tampax : blanc.

La notice dit qu’il faut attendre une minute pour avoir le résultat, mais malgré toute ma volonté, je suis scotchée à la petite fenêtre. Une croix, une croix, allez, une croix…

Bon, celle que je vois je me l’imagine, ça ne fait que 10 secondes. Ha, le témoin fonctionne bien, le test est valable. Mais dites-moi, on la voit de mieux en mieux cette croix… Finalement, ce n’est pas mon imagination !

JE SUIS ENCEINTE !!

Je ne sais pas combien de temps la croix va rester, alors je cours prendre mon appareil photo pour immortaliser ça (on en se moque pas s’il vous plait !). Mais le jour commence à peine à poindre et je n’ai pas assez de lumière… J’allume les lampes, je me mets en modèle macro, je mitraille.

Puis je ne tiens pas, je fonce en haut et je me colle à mon chéri, qui bouge, ouvre un demi-œil. Je lui murmure : « tu vas être papa… tu vas être PAPA ! »

Il est heureux ! Mal réveillé, mais heureux, heureux ! J’ai du mal à réaliser. En fait, je ne réalise pas. Je suis juste inondée de bonheur.

Posté par Maritxu à 18:27 - - Commentaires [10] - Permalien [#]