16 septembre 2010

Merci l'école

Par Maritxu

Jusqu'aux dents définitives, nous aurons droit à ce sourire Frankenstein :

DSC08080

Le jour de son anniversaire... Quel cadeau !

Encore une fois, on a eu de la chance : le médecin dit que la dent n'est pas enfoncée dans la gencive, ce que j'avais tout d'abord cru vu l'étendue des dégâts. J'espère que ce diagnostic sera confirmé par le dentiste, dans 15 jours ! Ceci dit, c'est plutôt bien parti : il n'a pas mal, la gencive a dégonflé dès le lendemain, il n'a pas pleuré, bref, tout va bien.

Mon demi-belge au sourire troué !

Posté par Maritxu à 17:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 septembre 2010

Le jour et la nuit

Par Maritxu

Le demi-belge est capable du pire comme du meilleur. Hier il a été exécrable, en chouinant toute la soirée, se plaignant de tous les maux de la Terre (il avait seulement le nez qui coulait), et notamment d’un mal d’oreille atroce, contre lequel le Doliprane – Perdolan (rayez le nom du médicament qui n’existe pas dans votre pays) n’a rien fait.
Il m’a tout chipoté, surtout la bouffe, et il a fallu que je remette les pendules à l’heure pour qu’il accepte de manger 5 malheureuses cuillères de soupe.
Il a mis 2 heures à s’endormir, en voulant aller dans mon lit, puis non, puis si, en s’endormant sur l’histoire et en voulant jouer tout de suite après, en hurlant qu’il voulait un bisou de son papa, qui évidemment travaillait tard ce soir-là, bref, je me suis impressionnée en gardant mon calme, il ya vait de quoi le jeter par la fenêtre.
Je n’ai pas coupé au réveil en pleurs du milieu de la nuit, comme cerise sur le gâteau.

Aujourd’hui, c’est l’inverse, il a été charmant, rigolo, blagueur, il a fait parler sa marionnette Sigurd (c’est un suédois, il vient d’Ikéa), m’a fait moult bisous z’et calins, a tout mangé sa soupe, sans rechigner, et même la compote, oui madame ! Il n'a même pas mal à l'oreille cette arsouille. En sortant du bain, pourtant, on a eu un moment de flou, et j’ai eu peur d’embrayer sur une soirée comme la veille, mais non, ouf, on a glissé sur la pente du bonheur.

Mon demi-belge a d’ailleurs fait preuve d’une maturité étonnante en me livrant ce commentaire sans que je le lance sur le sujet, c’est venu comme ça, paf :
« Moi, aujourd’hui, je suis gentil, hier j’étais pas gentil, mais aujourd’hui oui. Moi je suis d’accord pour manger et moi je veux Kirikou ! » (ben oui, on n’a rien sans rien)

Quand même, des fois, il me sidère.

Posté par Maritxu à 08:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 août 2010

Soupe

Moi, z'aime pas la soupe.

C'est pas bon. Maman dit c'est bon la soupe. Moi dit non.
Maman dit il faut manger la soupe. Moi dit non, non, non, maman dit si, si, si.

Posté par Maritxu à 11:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
08 juin 2010

Le pommier du demi-belge

Par Maritxu

Mon loupiot a commencé l'école 15 jours avant les vacances de Paques. Pas propre, avec un vocabulaire inventé de toutes pièces, et de toutes façons très limité.

Une semaine seulement après la rentrée, des progrès spectaculaires ont été observés au royaume de Belgique : IL PARLE ! La communication étant établie, j'ai décidé de m'atteler au problème couches. Passke les couches, ça va 5 minutes. Enfin, 2 ans et demi, vous avez tous traduit.
De nombreux indices m'indiquent que le moment est venu : il sait parfois se retenir (dans le bain notamment), l'école donne un exemple à suivre, j'ai 15 jours de vacances pour le faire, je ne travaille pas encore donc j'ai le temps, du beau temps est prévu, et surtout, surtout, maintenant, je comprends ce qu'il dit.
Au boulot, donc.

On a fait un pommier.

C'est quoi un pommier ? Un arbre diront certains, dont mon Belge, assurément.

Mais ils se trompent lourdement. Un pommier est un arbre à pot. J'explique pour ceux qui ne suivent pas au fond : à chaque fois qu'un pipi ou un caca atterri dans le pot, on dessine une pomme ensemble dans un beau pommier tout vide. Au début, on assortit la pomme d'une récompense, il faut bien une carotte un bonbon.
Au fur et à mesure que le pli est pris, on ne donne plus de bonbon que pour le caca - pour lui, c'était le plus difficile à maîtriser, curieusement... L'habitude est prise de dessiner la pomme, hop ! on enlève les bonbons, sauf occasionnellement. Je récompense évidemment les siestes sèches, et tout effort notable !

Pommier_ArthurMa règle d'argent : bien afficher le pommier pour qu'il puisse voir en permanence ses progrès, et aller le chercher lui-même tout seul pour dessiner sa pomme. Mon frigo a perdu quelques magnets dans l'histoire, mais tant pis.

Ma règle d'or : ne jamais stigmatiser. C'est à dire que j'essaie au maximum de dire "je ne suis pas contente" plutot que "tu as mal fait".

Ma règle de platine : la carotte en diamant, c'est à dire le gros cadeau final, qu'il faut bien évidemment acheter avant la fin du pommier, pour l'avoir tout prêt au bon moment.

Ben voilà. Tout est dit et le résultat est là. En une semaine, c'était plié, il était propre. Une petite semaine de pommier supplémentaire a suffit à asseoir les choses, avant qu'il ait son cadeau final. Et le bonus même pas rêvé : il est propre la nuit aussi. Là, il a tout fait tout seul, je n'y suis absolument pour rien.  Presque deux mois après, le résultat est confirmé : c'est gagné !

Merci ma maman à moi pour l'idée !

Posté par Maritxu à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2010

Couleurs

Par Maritxu

Mon demi-belge apprend les couleurs.
Au commencement... tout était bleu. Quelle que soit la couleur désignée, la réponse était : BLEU ! Puis, le rose vint. Comme quoi, les enfants sont manichéens : il y a une couleur pour les filles, et une couleur pour les garçons. Je ne sais pas qui lui a fourré cette idée dans la tête, mais croyez bien que je n'y suis pour rien.
Un jeu merveilleux pour apprendre deux couleurs à peu de frais : la signalisation routière : "Dis-moi quand le feu rouge passe au vert !" Ce jeu nous vaut encore, des semaines après, des commentaires du style :

-Feu_rouge_svg Pitite fille robe rouge pas passer !
ou
- Maman collier vert peut passer ! Est pa'ti mon kiki !

Quand ces deux couleurs ont été assimilées, on a corsé l'affaire : on est passé à l'orange (pas au sens littéral, hein, orange on s'arrête, que ce soit bien clair pour tout le monde).
Tout fier de son nouveau savoir, à table, il commente son livre d'images avec, justement, un feu rouge :

- Ca, feu vert !
- Ca, feu rouge !
- Ca, feu jus d'orange !

Posté par Maritxu à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2010

Il parle !

Par Maritxu

Ca y est, c'est (presque) officiel, mon demi-belge parle. Enfin, il accepte de (mal) répéter les mots, mais refuse catégoriquement de revoir ses précédentes appellations. Une moto reste et restera donc pour un temps encore indéterminé une bim-bim. Tant pis.

Il commence à nommer les gens. C'est super rigolo, parce que des fois on se demande d'où il le sort. Autant certains sont parfaits (Lou, Alice), autant d'autres sont ... approximatifs. Philippe devient "Bli", Stéphanie "Nini", Tonton "tountoun", Mamie "Mimi", et Papy "Pipi", au grand dam de ce dernier d'ailleurs. Grand-Pa est devenu "Barrh", comme Jean-Sébastien, à l'allemande. Aucun lien, fils unique.

Il répète tout ce qu'il entend... Ce soir, la télé tourne en fond, et la pub gueule : "Grouuuuupamaaa !" Mon loulou, derrière ses voitures, répète : "Ouuuuuh, Babaaarrrr". On fait avec ce qu'on peut, hein !

Posté par Maritxu à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2009

Conversation téléphonique

Par Maritxu

imagesMême sans être ensemble, mon bébé arrive à me surprendre. Tous les soirs, on a une conversation téléphonique à sens unique, dans laquelle c'est moi qui parle presque sans m'arrêter, et le demi-belge qui répond épisodiquement avec ses bruits "tracteur", "camion", "maman", etc. En plus, c'est formidable, il répond "oui" à toutes mes phrases, même si ce ne sont pas des questions.

Hier soir, mon bébé avait envie de papoter. On sentait bien que le fait de ne pas parler commence à le gêner. C'est difficile de raconter sa journée avec juste des sons, oui, et maman. Hier soir, donc, la traditionnelle question :

"Comment on dit Papa ?"
(voix grave) "Maman !"
"Non, on dit Pa-Pa"
(voix étouffée) "pa-pa"
"Ouiiiiiiii mon coeur, c'est ça !"

(voix de la belle-mère derrière) "souvent, il dit Papa quand il regarde les poissons..." (le son des poissons ressemble à pa-pa-pa)

"C'est bien, mais tu sais, Papa n'est pas un poisson, hein"
"oui"
"La preuve, c'est que Papa ronfle, alors que les poissons ça ne ronfle pas. Donc Papa ne peut pas être un poisson"
"hahahaha !"

Le croyez-vous ? Il a ri. Sans blague, vraiment comme s'il avait compris la blague. C'est à quel âge qu'on commence à avoir le sens de l'humour ?

Décidément, mon fils est formidable.

Posté par Maritxu à 10:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 octobre 2009

Papa !

Par Maritxu

Depuis quelques temps, notre vie est assez agitée, et nous sommes assez fatigués... Mon belge travaille d'arrache-pied à la création de son entreprise, je travaille en France (soit à 1h30 de chez moi et à 3h de mon bébé... aaarg) et donc nous sommes fatigués.

Le week-end est le moment des siestes collectives, et souvent nous nous relayons pour jouer avec le demi-belge, pendant que l'autre dort. Souvent, c'est le Belge qui dort, et moi qui joue, fait la vaisselle, la cuisine, les lessives. Pas juste ? Vous avez raison. Mais je récupère plus vite que lui, et moi, je bosse le jour, lui c'est plutôt un oiseau de nuit.

Brèfle.

L'autre jour, donc, mon Belge faisait une sieste le matin. J'ai préparé le déjeuner, et j'envoie mon demi-belge chercher son père à l'étage. Au bout de 5 minutes, je ne vois toujours personne revenir. Inquiète, quand même, je monte jeter un oeil. Pas un bruit dans la chambre. Je trouve mon bébé en train de jouer tranquillement au pied du lit, et sans un regard pour personne, il me montre le lit et dit "rrhhooonn pchiiit".
Traduction instantanée Google : Papa dort encore.
Je me gausse, évidemment.

Mais cette histoire a des séquelles : aujourd'hui, dans la voiture, comme d'habitude, on papotte.

"c'était bien la visite de la ferme mon coeur ?"
"oui"
"tu as vu des coqs ?"
"eurheuuureuuuk !"

(etc, je coupe, c'est long, on a vu des poules, des lapins, des vaches, des tracteurs, j'en passe)

"comment on dit maman mon coeur ?"
"maman"
"et comment on dit papa ?"
"rhonnn pschitt"

La vie est belle, mon mec est un flemmard, et c'est mon bébé qui le dit !

Posté par Maritxu à 21:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 septembre 2009

Lego

Par Maritxu

Mon demi-belge m'en a fait une bien bonne dernièrement, et je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager ça...

Bien, malgré le fait qu'il ne parle toujours pas, il joue comme tout bébé normal et s'invente des histoires comme tout bébé normal. Sauf que je dois deviner ses histoires quand il me demande ma participation. Comme - on l'a déjà vu dans les mille épisodes précédents - son vocabulaire est super limité, il s'énerve souvent parce que je ne comprends pas ce qu'il me demande.

cube_plastique_legoDonc, l'autre jour, il se pointe avec une plaque de lego, entièrement carrelée. D'habitude, il fait plutôt des empilements (empilages ?). Tout fier, il me fait "blu !"
J'essaie les trucs habituels : "tiens ? Tu as fait un camion ?" "non"
"Une moto ?" "Non"
"Un bateau ?" "Non"
"Un tracteur ?" "Non"
"Un crocodile ?" "Non"
"Un lion ? "Non"

Zutre, ça marche ces trucs là, les autres jours.
Là, il s'énerve un peu et me traîne à la cuisine où il montre le four en criant : 'haaaaa !"

"Tu as fait un gâteau et tu veux que le cuise ??"
"Ouiiiiii !" (intense ton de soulagement dans sa voix)

Il sait qu'il n'a pas le droit de toucher au four, c'est pour ça qu'il me l'a apportée, sa plaque de lego. Comme je suis une mère formidable, évidemment, j'ai fait semblant de cuire son machin, et il est reparti content vers de nouvelles aventures.

Il est pas formidable mon bébé ?

Posté par Maritxu à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2009

Mon Dieu, mais c'est de l'Art !

Par Maritxu

Pour nous les nouvelles ne sont toujours pas au beau fixe malgré quelques points positifs tout de même... On ne désespère toujours pas d'avoir de l'argent un jour, mais c'est si difficile de se dire qu'on est bloqués par quelque chose d'aussi trivial... et d'aussi essentiel.

Bref, les occasions de bloguer sont rares, parce que je n'aime pas étaler mes déboires, et d'une manière générale, je n'aime pas me faire plaindre.

Heureusement que mon demi-belge est là pour égayer mes journées, sinon je les passerai au fond de mon lit à déprimer.
Heureusement qu'un enfant se lève à heure fixe – bien qu'un peu tôt à mon goût – et vous oblige à sortir du lit.
Heureusement, un enfant vous donne mille occasions de vous émerveiller chaque jour.
Heureusement qu'un enfant, c'est la continuité de la vie, tout simplement !

Aujourd'hui, pour la première fois, il a pris un crayon pour faire son premier vrai dessin. Il était temps, me direz-vous, il aura 2 ans dans 15 jours ! Mais comme toute mère normalement constituée, je suis restée baba devant le résultat :

Arthur_28

Arthur_28

Pas de gribouillages compulsifs à grands traits répétitifs comme je m'attendais à voir, ses gestes sont précis, doux, contrairement à son naturel d'ailleurs : il nous a plutôt habitués à tout envoyer valdinguer pour un oui ou pour un non, à faire de l'escalade sur tout objet inerte ou pas, à crier à tue-tête, etc...

Du coup, malgré mes peurs (j'ai changé la belle chemise qu'il avait sur le dos en un t-shirt cra-cra, quand même), j'ai sorti des feutres. Je sais pas vous, mais moi, je trouve ça beau :

Arthur_28

Arthur_28

Arthur_28

Arthur_28

Demain, on sort la peinture, c'est promis !

Posté par Maritxu à 13:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]