02 juin 2014

Sur le chemin

par Maritxu

- Maman, dis, on va où là ?

- On continue encore un peu, et juste avant le cimetière, on descend l'escalier et on suit le ruisseau.

- Haaaa, ouiiiii ! On prend le passage secret ! Chouette ! On va en vécure, nous, des aventures !

Posté par Maritxu à 11:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 mai 2014

Foot

Par maritxu (Amaia existe-t-elle toujours ? Ce ne serait pas ma soeur que je skype régulièrement, j'en douterai)

C'est bientôt la coupe du monde.

Les belges sont qualifiés vous vous imaginez ? Non ? Moi non plus.
Mais à l'école, tout le monde est supporter. Au bureau, je connais au moins 3 collègues adultes qui remplissent leurs albums panini. C'est de la folie.

Au milieu de tout ça, mon Demi-Belge d'amour m'a annoncé l'autre jour :

"Tu sais maman, moi, je ne suis pas un vrai garçon parce que je n'aime pas le foot".

Bien, lobbying social oblige, il a quand même en permanence un tatouage des Diables Rouges au bras, il recompte religieusement ses stickers carrefour, et s'est fait une raison : non, maman n'achètera pas l'album pour les coller.

Non mais sans blagues.

Posté par Maritxu à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 mai 2014

Mes.enfants.

par Maritxu

 

Oui, avec un point : mes.enfants.
C'est pour se rappeler qu'il ne faut pas faire la liaison.

Pucine nous parle souvent de "mes.enfants". Au début, on a cru que c'étaient ses poupées.

- Mes.enfants ils veulent pas faire caca dans les toilettes, alors moi dit non (index péremptoire levé) et moi punis mes.enfants.
- Mes.enfants y font co'ça (comme ça).
etc...

A force, on a eu un doute. Puis on s'est rendus compte que c'étaient peut-être ses copains de l'école.
Et la lumière fut : la maitresse les appelle forcément "les enfants" et la Puce, avec sa façon à elle de tout s'approprier, le ressort comme "mes enfants".

Posté par Maritxu à 08:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 mai 2014

Peux t'aider ?

Par Maritxu

 

Je traverse en ce moment une période bénie.

Dès que je m'apprête à vider une machine, la remplir, ranger la vaisselle, éplucher n'importe quoi, passer l'aspirateur, faire la cuisine, j'ai une petite voix qui arrive comme par magie derrière moi :

- Peux t'aider, maman, oui ?

Et elle m'aide. Jusqu'au bout. Ce n'est pas une lubie qui lui passe au bout de quelques secondes, elle tient vraiment à enlever elle-même tous les germes des patates pour ensuite m'en donner une ("Non ! Moi tout seule !"), me regarder religieusement l'éplucher, et enfin l'apporter, triomphante, dans l'évier de la cuisine pour revenir en courant chercher la suivante.
Evidemment, je triple mon temps de tâches ménagères, mais elle est tellement déçue quand je lui réponds non que j'essaie au maximum de l'associer.

Le second effet kiss-cool, c'est que le grand est jaloux de cette complicité, et vient au minimum nous tenir compagnie quand ça arrive.

Je suis une mère comblée (à défaut d'une épouse, je vois de moins en moins le Belge ces temps-ci).

Posté par Maritxu à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2014

*sigh*

Dimanche matin, arrivée des enfants dans le lit parental.

La Pucine fait un câlin à son doudou, je fais un câlin à la Pucine, et ma main effleure le doudou.
"Mais, il est tout mouillé ce doudou ! Tu l'as machouillé ?"
Elle se retourne vers moi, hilare :
"Non ! C'est du pipi !"

Comme voilà une belle façon de commencer ma journée...

Posté par Maritxu à 10:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 avril 2014

La nuit

Par maritxu

Depuis que les enfants sont nés, nous avons une vie la nuit. Oui oui ! On peut parfois même dire que nos soirées commencent lorsqu'ils sont couchés... Comme beaucoup de parents.

Nos enfants dorment bien. Nos enfants s'endorment rapidement. Dès le début, nous avons instauré un rituel : dents - histoire - réglage du réveil - bisous - dodo.
Je ne sais pas si c'est l'immuabilité de ce rituel ou le simple fait que nous ayons de la chance, mais les redescentes après le coucher sont rares (et toujours du fait du Demi-Belge), et les réveils intempestifs encore plus, et toujours justifiés (et presqu'exclusivement du fait du Demi-Belge). La Pucine, elle, met souvent un temps infini à s'endormir, mais elle reste sage (!) et tranquille dans son lit (!!??!!).

Lorsque l'un de nous sort, ou est absent au moment du coucher, nous avons pris l'habitude de venir leur faire un bisou, même s'ils dorment, pour les prévenir de notre rentrée. Je ne sais pas pourquoi, mais je m'imagine que même si leur corps est endormi, leur cerveau va enregistrer l'information et se décontracter : Papa et Maman sont là. Tout va bien. On vous aime.

Hier soir, j'avais une réunion. Quand je suis rentrée, j'ai fait ma tournée de bisous. Demi-belge s'est retourné contre le mur, et la Pucine a ouvert les yeux en un éclair, et sa main a jailli pour me toucher le visage. Ce n'était pas un geste agressif ou de défense, non, c'était comme pour vérifier ma réalité.
Le temps que son bras retombe, elle s'était rendormie.

C'est pour des moments comme ceux-là qu'on devient parents.

Posté par Maritxu à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2014

Mon (bis)

Par Maritxu

 

Je vous ai déjà parlé de l'instinct de propriété de la Pucine. Ca s'aggrave.

Elle s'approche de notre groupe d'adultes qui discutons : "Ca c'est maman, ça, c'est mon frère, ça c'est mamie, et puis marinette, et mon Pierre."

Autrement dit, tous les prénoms qui commencent par "ma" sont implicitement à elle également...

 

Et hier soir dans le bain :

"Lui, c'est MON Demi-Belge, ce frère-là."

Posté par Maritxu à 00:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2014

Des fois, faut pas chercher à comprendre

Par Maritxu

 

Pucine s'approche de moi, et d'un air interrogateur, met son doigt dans mon oreille.

"oh ! Maman a oreille tout doux !"

Puis elle farfouille sa propre oreille.

"Oh ! Est tout doux aussi !"

Posté par Maritxu à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2014

Je suis fière comme un bar-tabac !

Bon, c'est une vieille blague, mais elle est copyright papa, alors j'ai l'excuse de l'entretien du souvenir.

Voilà avec quoi est revenu de l'école le demi-Belge ce soir :

DSC03790

C'est plutôt normal en revenant de l'école, non ?

Oui, oui, sauf qu'il est en CP / 1ère primaire, qu'ils n'ont pas encore vus les chiffres au-delà de 30, et que les autres en sont encore à additionner deux nombres jusqu'à un total de 10. Ha, et aussi que c'est un exercice qu'il s'est inventé tout seul, parce qu'il s'ennuyait à avoir fini tout le reste, et qu'il l'a fait noter par sa maitresse (un brin fayot, quand même).

ALORS, elle est pas toute légitime ma fierté ?

Posté par Maritxu à 22:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 février 2014

Les bisous volants

Par Maritxu

 

Le demi-Belge nous a toujours fait des tonnes de bisous. Depuis que sa soeur est arrivée, ça c'est aggravé. En plus, maintenant, il est d'une équité limite maladive dans ses distributions : il n'est pas rare de le voir arrvier à toutes berzingues dans la cuisine pour me faire un bisou, juste parce qu'il vient d'en faire un à la Pucine.

Depuis quelques temps, j'avais noté qu'il faisait souvent des bisous en l'air, après nous avoir embrassées, moi et la Puce. je me doutais bien que c'était pour son Papa, peu souvent à la maison.

- Petit apparté rigolo-
Quand les enfants demandent où est leur père, ils anticipent la réponse eux-mêmes : ils demandent si
1- il dort ou
2 - il travaille.
Ils ont en général 80% de réussite, les 20% restant, c'est qu'il est aux toilettes depuis plus d'un quart d'heure.
- fin du petit apparté-

Hier, après cette manifestation de bisou volant, il se parle à lui même :
"j'ai fait un bisou à maman, à Pucine et à papa, et mon bisou il va se cogner partout sur les murs, rebondir, et arriver sur papa"

C'est pas trop trop mignon ?

Posté par Maritxu à 11:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]