06 juin 2011

Antidote

Hier soir, comme tous les soirs, bain pour mon demi-belge.

Il joue à faire la cuisine, touille, fouette, transvase, et au bout d'un moment, il me tend une petite fiole.
"Tiens maman, j'ai fait un médicament pour toi"
"ha bon ? et il guérit quoi ?"
"c'est pour que tu meurs jamais"

Chouette ! Un médicament comme ça se doit d'être partagé, et du coup, toute la famille a eu droit au flacon, qu'il fallait (faire semblant d') avaler intégralement. Papa a même dû s'y reprendre à plusieurs fois, parce qu'il faisait TROP semblant : il fallait quand même avoir de l'eau plein la bouche pour que ça marche. On a bien rigolé.

On vous tient au courant si on meurt, du coup.
Et si ça marche, et qu'on ne meure jamais, n'oubliez pas l'ingrédient principal, essentiel (et unique) : eau du bain.

Posté par Maritxu à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2011

Peter Pan

Une vieille anecdote de mon Demi-belge, mais elle me revient en tête maintenant :

Il est fan du dessin animé Peter Pan, et c'est celui qui tourne le plus en ce moment. Il m'a même fait démonter un cintre pour avoir le crochet du capitaine. Les histoires qu'il se raconte sont truffées de pirates, fées, et autres indiens.
"Toi maman, tu es Wendy, Papa c'est Peter Pan (ou Mouche, ça dépend de son humeur), et moi je suis le capitaine Crochet !"
"Mais pourquoi ce n'est pas toi Peter Pan ? Peter c'est un gentil, et le capitaine Crochet, c'est un méchant."

Il me regarde de travers, et, en ayant l'air de m'expliquer la vie :
"Oui, mais le capitaine Crochet, c'est un PIRATE"

Posté par Maritxu à 12:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 mai 2011

Indicateur de saturation

Comment savoir si vous regardez trop de séries ?

C'est quand votre fils de 3 ans sifflote "docteur Whoo, Doooocteur Whoooo" en jouant aux Legos et quand il vient vous demander un tournevis sonique pour réparer sa grue.

Exactement de la même façon, un peu plus petit, qu'il avait de me tuer dans ses jeux de guerre en criant "twing, twing" (et non "pan pan") comme les zat'nik'tels de Stargate.

Hier soir, je me suis (re)mise à Kaamelott. Vu la connerie (jouissive, cela dit) de certains personnages, et le nombre de gros mots à la minute, je sens que je vais les regarder le soir, moi.

Posté par Maritxu à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2011

Ca manque de photos ici...

Alors une petite pour illustrer l'idée que "l'écharpe de portage, c'est top"

DSC09348

Et c'est pas mon demi-belge qui dira le contraire.

(au passage, je vous présente Plouplette)

Posté par Maritxu à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2011

Opération

Aujourd'hui, le demi-belge opère son père. Avec un tournevis.

Mon Belge feint une douleur atroce, puis se regarde le ventre et lui demande :
"tu as trouvé quoi dedans ?"
"ben, ton moteur."

Posté par Maritxu à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2011

Un bébé pour mon bébé

Mon loupiot a eu un bébé ce week-end.
Sisi, vous avez bien lu, un beau bébé tout rose, baptisé Plouplette.

Il faut savoir que mon demi-belge, comme tout garçon qui se respecte, est un inconditionnel des camions, tracteurs et autres engins motorisés, mais qu’il a chez ses grands-mères des poupées qu’il adore. Quand il était petit, il prenait plaisir à s’en occuper, mais ces vagues d'affections filiales dépassaient rarement l’heure. Or, depuis que je suis enceinte, tout a changé. En vacances chez Madie, il a passé une semaine complète accroché au poupon parisien, le trimballant partout, et gérant la tétine jusque dans le métro. Or, on a laissé le bébé à Paris, Marraine s’étant proposée pour lui en offrir un à la naissance de la petite sœur.

Sauf que.
Sauf que depuis, il soupire devant chaque poupée croisée dans un magasin. Il est d’accord pour attendre, mais c’est long quand même. Un peu trop long pour un 3 ans et demi ! Alors, dimanche dernier, en (petites) courses au Champion du coin, on a craqué.
Depuis, il ne l’a plus quittée, sa Plouplette. Il la promène, la nourrit, lui parle, la rassure, bref, il est parfait.
Moi, je n’ai vraiment pas peur de l’impact de l’arrivée de la petite sœur… A mon avis, il est archi-prêt.
Par contre, ce qui me plait beaucoup moins, c’est qu’il a tellement bien compris les relations généalogiques, qu’il m’appelle Mamie depuis.
« Si tu es ma maman, et que je suis le papa de Plouplette, alors tu es sa mamie ! »
C’est imparable.

A la question « Et alors, qui est sa maman ? », il a habilement esquivé la question. Faut dire qu'il hésite beaucoup entre Anne-Lise et Claire, ses deux amoureuses. Ha, ces familles modernes…

 

Posté par Maritxu à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2011

On ressort le pommier

Il y a 15 jours, mon demi-belge a attrapé un vilain eczéma compliqué d'impétigo au bord de la lèvre. C'était assez moche, et on a fini par atterrir chez le médecin. Il se trouve que ce docteur est aussi papa d'un petit garçon qui est dans la même classe que notre loustic. Alors, il sait trouver les mots qui touchent pour faire comprendre à notre suceur compulsif, que la tétine, c'est mauvais. Et puis Papa a proposé un pommier, avec cadeau à la clef, comme pour les couches.

Depuis, il en parle presque tous les jours, avec une vraie volonté de devenir "grand" (comprendre : avoir un cadeau, les enfants ne sont pas fous). Mais à l'heure du coucher, la tétine est toujours réclamée au dernier moment... Je n'ai vraiment pas envie de le forcer, c'est une décision qu'il doit prendre tout seul, sinon ça ne fonctionnera pas.

Et puis, hier soir, il avait l'air plus décidé que d'habitude. Quand nous sommes allés nous coucher, la tétine était toujours à sa place sur la table de nuit (et pas dans sa bouche !). Le réveil de ce matin a été impeccable :

"Maman, moi j'ai dormi sans la tétine, alors il faut dessiner une pomme !"

Et nous avons donc dessiné la première pomme de notre beau pommier tout neuf.

La différence par rapport à l'année dernière, c'est qu'il colorie sa pomme tout seul maintenant ("en dépassant un tout 'tit peu, mais pas boucoup, alors c'est pas 'rave, hein maman ?") , et que j'ai "oublié" de lui rappeler qu'avant, la pomme s'accompagnait d'un bonbon...
Je suis un monstre, je le savais déjà.

 

Posté par Maritxu à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2011

Sortie d'école

Comme chaque soir, à 16h30 (je n'échange mon job contre AUCUN autre), je vais chercher mon demi-belge à l'école. Il est pendu à la grille en train de papoter avec un copain. Il m'aperçoit, me montre du doigt à son copain et lui dit :
"regarde, c'est elle ma maman-ballon"

J'ai tant pris que ça ? Damn, et il reste encore 2 mois...

Posté par Maritxu à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2011

Mots d'enfants

Nous avons une nouvelle étagère, pour accueillir mes BD qui débordent. Elle est grande, elle est belle, elle a été dessinée et réalisée par mon belge, parce que dans le commerce, c'est moche et c'est cher. Tant qu'à faire d'avoir un mari dans la construction, autant en profiter de temps en temps.
Donc, nous avons profité du temps de la sieste pour chambouler tout le salon et monter le nouveau meuble. J'avais bien dit à mon demi-belge que quand il se réveillerait, il y aurait une nouvelle bibliothèque dans le salon.
Le loustic se réveille et reste planté devant un long moment. On pense qu'il admire, mais non, il cogite :
"Mais maman, cette bibliothèque, on peut pas rentrer dedans !"

Posté par Maritxu à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2011

Anecdote matinale

Dimanche matin, comme tous les matins, Demi-Belge nous rejoint au lit... vers 6h30 (rhâââ, mais non !!).
Comme ses parents ne sont pas DU TOUT disposés à se lever, il farfouille dans nos affaires, histoire de s'occuper. Il revient tout fier avec une ceinture de peignoir et une cravate.
- Regarde maman, j'ai trouvé deux cordes !
- Non mon chéri, ce ne sont pas des cordes, mais une ceinture et une cravate.
- C'est quoi une cravate ?

Petit apparté pour ceux qui ne connaissent pas mon amoureux belge : il ne met quasiment jamais de cravates, il est normal que son fils ignore cet élément d'asservissement moderne.

- Regarde, une cravate, ça se met comme ça.

Je m'assois péniblement, et mets la cravate autour du cou, avec un beau noeud bien comme il faut pour lui montrer. Il attrape le bout pendant et déclare :

- Et maintenant maman, je vas te promener ?

Objet d'asservissement j'avais dit ?

Posté par Maritxu à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]