28 décembre 2006

Moi aussi j'ai un chouette métier

Par Maritxu

Ceci est une carrière souterraine inconnue, située à 9 mètres de profondeur sous un champ. Vus les gravats par terre, on se doute facilement que le ciel (toit de la carrière) est en mauvais état.

carri_re

.

Quand les images apparaissent à l’écran, on se dit « la vache » - surtout moi qui ADORE les carrières souterraines (si si, sans rire, j'adore vraiment !).
Puis on se dit qu’on est juste dessus. Donc que, potentiellement, le sol pourrait s’ébouler littéralement sous nos pieds. Ben croyez-moi, ça fiche un peu peur.

Enfin, on se demande vraiment comment on va expliquer à notre client que les fondations qu’on va lui proposer dans notre rapport d’étude vont lui coûter 10 fois plus cher que ce qu’il avait prévu.

Et là, on a encore plus peur.

Posté par Maritxu à 16:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

21 décembre 2006

Oui, je suis censée travailler, je sais ....

Par Maritxu

...mais je n'y arrive pas des masses. Alors comme je suis sympa, je vous fais partager un moment de ma glande intense.

Juste pour vous dire que des 7, c'est pas courant, j'en avais déjà vu. Mais des 8, c'est la première fois.

d_mineur

Et vous avez vu ? Dégoutée, à une mine je gagnais.
(Mais pas avec un temps suffisant pour remplacer mon high score : pas de regrets)

Posté par Maritxu à 14:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 décembre 2006

J’ai arrêté de fumer

Par Maritxu

.

Oui, j’ai arrêté de fumer le jour de mon mariage. « C’est très bien ! » me direz-vous. « C’est une très bonne résolution ! »   

En fait pas du tout, c’était la condition sine qua non pour que mon Belge m’épouse (je tiens à préciser que lui aussi fumait).

Sauf qu’il fumait beaucoup moins que moi. Et que donc c’est moi qui ai eu du mal.

Fumee

.

.

J’ai commencé par réduire – chacun sa méthode – et de 15-20 par jour je suis passée à 5. J’étais super fière de moi, mais je n’arrivais pas à passer ces 5 dernières. J’en avais besoin. Vraiment. Je les attendais comme une délivrance ces 5 clopes ! Alors je suis allée chez ma pharmacienne préférée qui m’a donné des bonbons à la nicotine. C’est proprement infâme ces machins-là. Ca déchire la gorge ! Mais au moins, c’est sûr, on a plus envie de fumer après, promis-juré.

Le problème, c’est que ces bonbons sont dégueulasses et qu’en plus ils sont longs à manger (et aussi qu’ils sont super chargés en nicotine, les plus légers l’étaient presque plus que mes clopes) . Alors, souvent, à choisir entre la clope et le bonbon, ben c’est encore la clope qui allait le plus vite et qui à la rigueur était moins nocive. Donc les bonbons : échec sur toute la ligne.

Je suis retournée voir ma pharmacienne, à qui j’ai extorqué des patchs. Elle ne voulait pas m’en vendre, puisqu’à 5 clopes par jour, je suis censée être capable d’arrêter toute seule. « Mais j’y arriiiive paaas, s’il vous plaiiiiit ».....
Et je suis repartie avec mes patchs sous le bras (qui a dit que c’était mal d’obtenir des choses en geignant ?)

Le patch, c’est miraculeux. En tous cas, pour moi ça l’a été. Plus la moindre envie de fumer, juste des réflexes vite étouffés. La classe. Et avec les plus faiblement dosés en plus !

Donc, une semaine avant le mariage, j’étais une non-fumeuse potentielle, prête à arrêter totalement. Comme j’ai vu que c’était faisable, et comme ce sont les derniers jours de préparatifs qui sont les plus chargés en stress, je me suis dit que ça ne servait à rien d’en rajouter et…… j’ai fumé comme un pompier. Pendant 5 jours !

Le jour du mariage, je suis rentrée dans l’église patchée et angoissée à l’idée que tout le monde voie que je n’avais pas eu le temps de finir mon bonbon à la nicotine.

Et depuis, je tiens. Ca va. Pas de rechute à l’horizon.

Et j’ai pris 5 kilos.

Posté par Maritxu à 15:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
12 décembre 2006

De l’énigme du PV…

Deux fois.
Ca fait deux fois que j’ai une prune en me garant devant chez moi.

La première fois, j’étais garée en face d’une porte de garage inutilisée. Toute la rue est au courant, tout le monde se gare devant cette porte. Il n’y a même pas de panneau d’interdiction de stationner. Sauf que la rue a été totalement refaite, et les agents municipaux ont – encore une fois – pêché par excès de zèle. Et ils ont mis des grosses croix jaunes devant cette porte de garage.
Donc, quand j’ai eu ma prune, j’ai pesté, mais la municipale était dans son droit : j’étais garée sur du jaune. Zutre. La journée commence bien.
Et puis en allant au bureau, une idée surgit… et s’ils s’étaient trompés de plaque ? Hé oui, ma voiture est immatriculée très loin du département où j’habite : c’est une voiture de société. Et si les flics avaient par réflexe, terminé ma plaque par le département du coin ? Fol espoir… Feu rouge… Check … WOUHOU ! En regardant d’encore plus près, en fait ce n’est pas du tout ma plaque !

Il y a un petit malin qui s’amuse à me balancer des prunes même pas à moi ! Même voiture, même infraction, date de la veille, même couleur, mais pas à moi.
Je rigole un bon coup et on en parle plus.

Quelques mois après, rebelote.
Sauf que là, j’ai pas flippé un seul instant, j’étais bien garée. Et la prune se trouvait sur la vitre arrière, ce que les flics ne font jamais et qui montre une certaine flemme du mystificateur.
Là encore, même modèle, même couleur, pas du tout moi. Et la plaque est différente de la précédente (oui, je l’avais gardée en souvenir).

Y a-t-il une nouvelle méthode de non-paiement de PV ? C’est vrai que la première fois, j’étais à deux doigts de payer à la place de quelqu’un d’autre… Mais tout le monde n’est pas aussi naïf que moi et ca m’étonnerait que ca marche vraiment.

On m’a conseillé de dénoncer tout ça à la police. Je suis contre pour 3 raisons :
1. j’aime pas les flics,
2. Il n’est pas sur que ce soit le contrevenant lui-même qui ait échangé son pv,
3. J’aime pas les flics.

Donc, je ne vois pas… Quelqu’un a une explication ? Ce genre de pratiques a-t-il cours dans d’autres régions de France ?

Posté par Maritxu à 08:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]