06 février 2014

Je suis fière comme un bar-tabac !

Bon, c'est une vieille blague, mais elle est copyright papa, alors j'ai l'excuse de l'entretien du souvenir.

Voilà avec quoi est revenu de l'école le demi-Belge ce soir :

DSC03790

C'est plutôt normal en revenant de l'école, non ?

Oui, oui, sauf qu'il est en CP / 1ère primaire, qu'ils n'ont pas encore vus les chiffres au-delà de 30, et que les autres en sont encore à additionner deux nombres jusqu'à un total de 10. Ha, et aussi que c'est un exercice qu'il s'est inventé tout seul, parce qu'il s'ennuyait à avoir fini tout le reste, et qu'il l'a fait noter par sa maitresse (un brin fayot, quand même).

ALORS, elle est pas toute légitime ma fierté ?

Posté par Maritxu à 22:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 février 2014

Les bisous volants

Par Maritxu

 

Le demi-Belge nous a toujours fait des tonnes de bisous. Depuis que sa soeur est arrivée, ça c'est aggravé. En plus, maintenant, il est d'une équité limite maladive dans ses distributions : il n'est pas rare de le voir arrvier à toutes berzingues dans la cuisine pour me faire un bisou, juste parce qu'il vient d'en faire un à la Pucine.

Depuis quelques temps, j'avais noté qu'il faisait souvent des bisous en l'air, après nous avoir embrassées, moi et la Puce. je me doutais bien que c'était pour son Papa, peu souvent à la maison.

- Petit apparté rigolo-
Quand les enfants demandent où est leur père, ils anticipent la réponse eux-mêmes : ils demandent si
1- il dort ou
2 - il travaille.
Ils ont en général 80% de réussite, les 20% restant, c'est qu'il est aux toilettes depuis plus d'un quart d'heure.
- fin du petit apparté-

Hier, après cette manifestation de bisou volant, il se parle à lui même :
"j'ai fait un bisou à maman, à Pucine et à papa, et mon bisou il va se cogner partout sur les murs, rebondir, et arriver sur papa"

C'est pas trop trop mignon ?

Posté par Maritxu à 11:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 janvier 2014

Un matin

par Maritxu

 

Ce matin, très très trop tôt, Demi-Belge a fait un cauchemar et est venu chercher du réconfort dans le lit parental. Chose inhabituelle, il s'y est rendormi... Quand mon réveil à sonné, il n'a pas bronché, et c'est donc en catimini que je suis sortie du lit.

Je me suis habillée dans le noir, afin de préserver de précieuses minutes de sommeil (et surtout pour avoir la paix). J'avais une machine à étendre, et j'ai donc fait un aller-retour en bas. Alors que, le plus silencieusement possible, j'étends mon ligne sur le palier, j'entends par la porte entr'ouverte de la chambre d'enfants : "Paaaaaappaaaaaaa ! Paaaaaaaapaaaaaaaaaaa !"
Flûte, Pucine est réveillée.
Très doucement, sans m'arrêter d'étendre (le but étant de partir au bureau le plus vite possible): "c'est maman, chut, rendors-toi".
Elle continue d'appeler, mais maintenant, "Papa" s'est mélangé avec quelque chose qui ressemble à "kissskiawouèrbort". Plusieurs fois, de plus en plus fort.
Je suis sur le point de terminer quand je l'entends sortir de son lit.
Damned, raté. Il va falloir que je m'occupe de tout le monde avant de partir au bureau, ça va pas le faire.

Elle continue de marmoner "kissskiawouèrbort", et au moment où je m'attends à la voir sortir, CLAC ! La porte de sa chambre a été claquée avec la dernière énergie.

Et là, je percute : "kissskiawouèrbort."
"Qui est-ce qui a ouvert la porte."

Autant vous dire que je suis partie sur la pointe des pieds...

Posté par Maritxu à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2014

Mon !

par Maritxu

 

Pucine arrive en courant alors que son frère a pris place à la table :
- C'est mon chaise !
Je la reprends :
- Non, Pucine, c'est "ma" chaise.
- Non, c'est MON chaise !

(valable également avec MON tétine, MON poupée et MON ça)

 

Posté par Maritxu à 10:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 décembre 2013

Ca sonne en bas

par Maritxu

 

18h. L'interphone sonne.

- Il faut que je fasse un petit apparté pour expliquer que ma sonnette de rue est devant une grille, elle-même devant une petite cour, puis la porte d'entrée, un escalier, mon salon, ma cuisine et enfin, l'interphone.-

" Wawouuouhwhaaa Oui ? mouuhaaaaaa "
" Bonjour, c'est *****, j'aimerais discuter de votre contrat "
" Paahhouwaaaa Pardon ? Qui ? Waaaouhhhaouuuu J'ai un contrat de quoi ? "
" Ha ? Vous avez un contrat chez **** ?."
" Je comprends pas. Vous êtes un démarcheur ? -Je ne lui laisse pas le temps de répondre- Parce que si oui, j'ai vraiment pas le temps là. J'ai une deux ans qui hurle et un 6 ans qui est tout nu et prêt à aller au bain. Alors j'ai vraiment pas le temps de descendre."
" Oh... Pardon madame. Je comprends. Bonne soirée."

Je crois que j'ai trouvé la parade pour n'importe quoi maintenant.

Posté par Maritxu à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2013

Les épinards

Par Maritxu

 

Demi-Belge vient me voir après avoir vu un dessin animé de T'choupi :

- Il est bête T'choupi, il dit que les épinards c'est pas bon. Alors qu'en vrai, c'est super bon, même moi j'aime ça !

Et voilà comment on démonte le lobbying des mauvais épinards. Moi j'aime ça, donc mes enfants aussi.
En revanche, je n'aime pas le céleri et CURIEUSEMENT mes enfants non plus.

Posté par Maritxu à 10:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 novembre 2013

Le métier

Par Maritxu

Ce matin, au cours du câlin matinal de rigueur dans le lit parental :

- Maman, moi je sais ce que je veux faire comme métier quand je serai grand.
- Oui ? Et c'est quoi ?
- Je veux être chercheur d'or, chercheur d'os de dinosaures et voyager dans l'espace.

*Je fais intérieurement un saut de joie parce que j'ai réussi à transmettre mes passions à mon fils : la géologie et l'astronomie*

- C'est bien mon chéri.
- Oui, en plus, dans l'espace c'est trop cool, tu peux aller dormir quand tu veux.

*Je fais intérieurement une danse de la joie dans ma tête, parce que mon fils a PENSE, à 6 ans, que l'alternance jour/nuit n'était forcément pas la même dans l'espace*

- Ha bon ?
- Ben oui, dans l'espace, tu es tout seul, il n'y a personne de ta famille qui est là pour te dire d'aller au lit.

*Je suis retombée*

Posté par Maritxu à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2013

La conjugaison

Par Maritxu

 

Demi-belge : c'est moi qui a retrouvé le jouet !
Moi : ....
Demi-belge : C'est moi qui l'AI retrouvé.
Moi : C'est bien mon coeur.
Demi-belge : Tu as vu ? Cette fois, je me suis reprendu tout seul.

Posté par Maritxu à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2013

En fait, t'es un mec verni

Par maritxu

 

Un soir au creux du lit, je discute avec mon belge :

"En fait, t'es peinard toi, tu travailles comme un dingue et du coup je te passe tout, la maison tourne sans toi, tu rentres les enfants sont lavés, en pyjama, tu ne t'es occupé de rien, les lessives se font toutes seules, tu ne décides de rien le week-end, tu suis le mouvement, tu ne fais même pas ta propre valise, tu n'as pas à te préoccuper des factures, elles sont payées en temps et en heure, je pense à ta place à tes rendez-vous, même professionnels des fois, t'as même pas à chercher une copine, elle est déjà dans ton lit. En gros, tu restes avec moi par confort. Non ?"

"Et en plus, tu fais tout ça gratuitement, ça me coûterait vachement cher si je devais payer pour ça".

"..."

"ben quoi ?"

"Bon, je vais bouder 10 minutes, et je reviens."

"Tu l'as cherché non ?"

"Oui, oui, je sais, je te dis que je vais bouder 10 minutes et je reviens"

Posté par Maritxu à 11:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 septembre 2013

Madame, vous n'avez rien.

Par Maritxu

 

C'est un syndrome. Chez moi en tous cas.

Je m'occupe assez mal de moi, même si je me plains souvent. Ne me jetez pas la pierre, c'est un trait de caractère typiquement féminin, et pour une fois que je donne dans la fifille, je ne vais pas arrêter. (D'autant que ça ne marche pas DU TOUT avec mon Belge, alors je ne fais de mal à personne).
Donc, quand je vais chez le médecin, c'est que je ne vais pas bien, mais alors pas bien du tout, et qu'en plus, ça fait longtemps que ça dure. Et à chaque fois, je n'ai rien. Rien du tout. Rien de diagnostiquable en tous cas.

Tiens, l'autre jour, j'ai de la fièvre et des courbatures, je trouve 2 tiques dans mon bain (APRES MA FIEVRE, hein), donc, lien de cause à effet, paf, je me fends d'une visite. Je suis stressée-fatiguée, m'entends-je dire.

La semaine suivant, je crève de mal à la jambe, du coup, j'hésite fortement à aller chez le médecin, pour m'entendre dire encore une fois que c'est dans ma tête. Bon, j'ai trop mal, je vais en voir un autre (je ne suis pas maso), et -je vous le donne en mille- il ne me trouve rien. Pourtant, par acquis de conscience, il m'envoie passer un doppler. Ben j'avais bel et bien une phlébite ! Ca m'a grandement rassuré sur ma santé mentale.

Depuis la grossesse du Demi-belge, je me cogne des hémorroïdes. 6 ans. Et depuis un an, ces saletés commencent à vraiment handicaper ma vie. Je consulte enfin la semaine dernière. J'ai rien. Il ne peut rien faire, puisque selon lui, il n'y a rien à soigner. Super, je peux continuer à ne plus pouvoir marcher plus de deux heures en ayant la satisfaction de savoir que je n'ai rien. La douleur est dans ma tête aussi ?

Ha, et l'après-midi du même jour, j'ai hématoloque pour cette histoire de nouvelle phlébite. Devinez un peu ce que raconte la prise de sang ? Mais RIEN, ma bonne dame, elle ne raconte RIEN DU TOUT ! je n'ai AUCUNE anomalie de la coagulation !

Comme a dit la grand-mère de mon belge, je mourrai un jour en bonne santé, vous allez voir.

 

Posté par Maritxu à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]