23 mai 2012

Faire un anniversaire surprise à sa mère

par Maritxu

Il faut éviter d’en parler au moutard de 4 ans, qui va évidemment faire une gaffe.

Cela permet de répondre en souriant à Maman « hé non, il ne sait rien ! », quand elle veut le cuisiner.

Par contre, il a bien fallu lui en dire une partie avant, car c’est lui qui était le dernier acteur déclencheur de la surprise…

En effet, il était prévu que nous allions, les enfants, la grand-mère et moi, en promenade à la plaine de jeux, qui est de façon très commode juste à côté de la salle que nous avions réservée à cette occasion. Le briefing s’est fait en douceur 2 semaine avant :

« Demi-belge, je vais te demander un jour, de me désobéir » Je trouve mon entrée en matière excellente, les enfants n’adorent rien de plus que de désobéir à leur mère. « Un jour, on ira en promenade, et je vais te demander de courir le plus vite possible, et je vais faire semblant de te rappeler et d’être fâchée. Mais toi, il va falloir que tu coures jusqu’à la maison du fond. »

J’explique bien tout, je n’insiste pas. Une semaine après, rebelote : « Tu te rappelles que je vais bientôt te demander quelque chose de très important ? » etc…

Dans le train pour aller en visite chez la grand-mère, j’en remets une couche.

Le matin de la surprise : « c’est aujourd’hui que je vais te demander de courir »

Bon, on est au pied du mur là.

L’arrivée au foyer rural est parfaite : je suis un peu devant Maman et la poussette, avec mon loupiot à la main. J’ai juste le temps de m’accroupir sans qu’elle me voie pour parler au Demi-Belge : « C’est maintenant que tu dois courir jusqu’au fond et que je vais faire semblant d’être fâchée. »

« Mais moi j’ai pas envie de le faire »

*Envie de meurtre*

« Tu vas le faire TOUT DE SUITE ou je me fâche tout rouge pour de vrai. Tu avais promis. Allez, file ! »

Il démarre à toute petite vitesse, à contrecœur, alors que Maman a tourné l’angle et nous voit.

Comme prévu, j’appelle mon fils pour lui dire de revenir. Cet imbécile s’arrête net et commence à faire demi-tour. Je l’ai trop bien habitué à obéir ? Ou il est particulièrement casse-pieds ?

Ma tête se contorsionne dans tous les sens, dos tourné à maman, pour rappeler au Demi-Belge qu’il est en train de faire une connerie.

Je sens que Maman commence à griller quelque chose : tout dans notre attitude n’est pas normal.

Loupiot arrive à la porte de la salle, la dépasse. Tout d’un coup, il s’arrête et se retourne ; on voit son visage s’éclairer. Il fait un pas vers la porte de la salle, s’arrête, nous regarde et hurle :

« Ya Papa ! »

*Achevez-moi*

Maman : « Qu’est-ce qu’il a dit ? »

Moi : « Aucune idée, j’ai rien compris »

Si vous devez faire une surprise à quelqu’un, ne faites JAMAIS participer un enfant.


Posté par Maritxu à 11:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 avril 2012

Quand la Belgique et l’Angleterre se rencontrent…

Par Maritxu

C’est fatiguant, surtout avec deux enfants !

Et ça donne tout un tas de petites anecdotes :

1. Dormir dans une chambre à 2 adultes dans un lit et 2 enfants par terre, ça marche. Et ça permet de savoir que Pucine adore le dessous des armoires à 1,5 cm de son nez quand elle se réveille.

2. Mon Belge travaille décidément beaucoup trop. J’aurais dû interdire l’ordinateur en vacances.

3. Il vaut mieux avoir une carte d’identité valable pour aller chez ces maudits anglais, ça m’aurait évité de poiteauter 3h à la gare pendant que mon Belge allait chercher mon passeport à la maison.

4. Visiter le musée des dinosaures un lundi de Pâques pluvieux n’est pas une bonne idée. La moitié des familles de Londres a eu la même.

5. Amaia habite une coloc de fantomes. On croise à peine les gens.

6. Le bus est top. Les Anglais sont super courtois.

7. Demi-Belge a passé 4 jours à hurler « HELLO ! » à tous les gens qu’il rencontrait. Et tout le monde a trouvé ça formidable. Braves anglais.

8. Amaia aurait pu continuer de faire prof, elle est super avec les nuls en anglais : elle m’a laissé parler comme j’en avais envie pendant tout le séjour, en corrigeant à peine les fautes les plus énormes que je faisais. Elle n’intervenait que quand j’appelais à l’aide, et ça, c’est top. Du coup, je me suis bien amusée à baragouiner dans mon mauvais anglais et à jouer avec une monnaie différente.

9. L’Angleterre est vraiment très multiculturelle et multiraciale. Une bonne façon d’apprendre à des gosses que tous les gens sont normaux, et qu’ils n’ont pas choisi leur couleur de peau.

Mission complete.

10. Voyager à n’importe quelle heure m’a conforté dans le fait qu’habituer un bébé aux biberons froids, c’est génial. La preuve : elle mange même sa soupe non réchauffée.

11. Londres, c’est beau. Certains déploreront l’hétérogénéité des bâtiments, moi pas, au contraire. (Saviez-vous que hétérogénéité est le mot de la langue française avec le plus d’accents ? Non ? Vous vous endormirez moins bête ce soir)

12. Il n’a (presque) pas plu.

13. Les écureuils des parcs n’aiment pas les barquettes. Mais ils sont curieux quand même.

14. On était crevés le soir, et avec le décalage horaire, il nous est arrivé d’aller au lit à 9h. La honte.

15. Mon Belge n’a jamais aussi bien raté des pâtes que là-bas. C’était infect.

16. J’ai réussi à ne pas dépasser mon budget.

17. Je n’ai trouvé aucun coup de cœur à m’acheter. Et je suis un peu déçue de ça… Mais c’est peut-être aussi pour ça que j’ai tenu mon budget.

18. A cause de la poussette, je n’ai pu monter que 5 minutes à l’étage du bus, alors que mon Demi-Belge y a passé tous ses trajets. Je suis jalouuuuuse !

19. Pucine a fait des sourires incroyables à toute personne croisant son regard dans le bus. Elle a la cote auprès des mamies, des papys, des jeunes, des très jeunes, des marrons, des noirs, des jaunes et des blancs. Et tout le monde l’a trouvée « charming ». Me too.

20. Les vacances en famille, un peu à l’arrache, donc, on peut faire. Et c’est bon à savoir !


Posté par Maritxu à 09:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 janvier 2007

Quand Paris et Lille se rencontrent

Ca donne une nouvelle expérience: le hammam!

Oui, oui, les deux soeurs que nous sommes ont essayé le hammam, activité prisée chez les filles apparemment. Comme on n'avait jamais testé, on s'est dit, c'est l'occasion!

Et bein... C'est chaud.

Bon, on avait décidé de faire un hammam, un gommage (pour avoir la peau toute douce), et un massage de trente minutes... de quoi se faire plaisir en somme!
Alors, on se met en maillot de bain (d'ailleurs, si vous avez deux pièces, mettez plutôt celui là... moi j'avais qu'un une pièce et c'était pas top), et la dame nous emmène dans la petite pièce surchauffée... et quand je dis surchauffée, je le pense vraiment: 46°C max, et dès que ça redescend à 44°C, ils font remonter la température... pfiou! Mais bon, finalement on s'habitue à la chaleur et la vapeur. En fait, on voit rien dedans; c'est comme si vous étiez sous l'eau avec un masque de plongée: vous voyez votre propre corps, vous distinguez vaguement le corps de l'autre et pas grand chose d'autre, tout est flou!
En fait, ce qui est difficile à supporter, c'est de sortir de la cabine pour y re rentrer. Vous allez me dire, "si c'est difficile, n'en sortez pas avant la fin!". Bein, ouais, mais non. Parce que la dame, elle vient gentiment te tartiner de savon noir qui fait mal aux yeux (je sais, j'en suis mis dans l'oeil) (pas intentionnellement, cela va de soi) ( et le premier qui répond "pas forcément" sera privé de chocolat). Donc, tu sors, pis tu re rentres. Et comme le couloir est à température pas ambiante mais presque, très supportable quoi, et bein quand on re rentre dans la cabine, on a beaucoup de mal à se réhabituer. Voire on se réhabitue pas.

Ensuite, le gommage... La dame te frotte très fort avec un gant pour enlever les peaux mortes (le principe du gommage, en somme), c'est pas hyper désagréable, mais j'ai aussi connu mieux.
Et enfin, le massage. Déjà, j'ai attendu que Maritxu profite du sien, puisqu'on pouvait pas passer ensemble, en m'instruisant avec VSD. Et puis mon tour! Personnellement, j'ai pas trop apprécié le string en papier qu'on te demande de mettre... pas super agréable à mon goût! Je sais pas si c'est le côté string ou le côté papier qui me perturbait, mais c'était bof bof. Mais sinon, le massage, c'est pas mal quand même.... surtout pendant 30 minutes! ^^

Le truc, c'est qu'après on se sentait un chouia grasses (le produit utilisé par la masseuse), et qu'on puait l'eucalyptus (l'odeur générale du magasin). Mais j'avoue, ce matin, j'ai la peau douce. Je me sens pas nécessairement relaxée, mais j'ai la peau douce.
Au final, c'est un truc à essayer, mais perso, j'en ferais pas mon activité favorite. Je préfère, de loin, aller au cinoche. D'ailleurs y a Snow Cake qui sort dans une semaine et demie, j'ai hâte!

Donc voili voilou, en attendant que Maritxu vous fasse part de ses impressions à elle!^^

(et rien à voir: j'aime mon Ipod. j'ai fait le tri dans mes chansons. Il n'en reste plus que 378. J'adore.)

Posté par Whizzbee à 14:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]