Bon, il ne doit pas rester grand monde à l'ignorer, mais il faut que j'annonce quelque chose (au moins à toi Salpi, coucou !)

Je tricote depuis quelques mois... Mon demi-belge va avoir un petit frère ou une petite soeur au mois de juin ! Ca bouge déjà dans mon bidou, et j'accueille cette nouvelle vie avec un plaisir immense. Enfin une bonne nouvelle au milieu de toutes ces mauvaises !
Ce qui est amusant, c'est que je me suis rendue compte aujourd'hui que moi, j'attends moins ce bébé que je n'attends la réaction de l'aîné à l'arrivée du bébé.
Autant j'aimais mon demi-belge avant qu'il ne naisse, autant j'attends la naissance pour aimer ce second. C'est peut-être parce que justement, je me suis sentie tellement coupable de ne pas aimer tout de suite mon premier tout taché ? Ce qui est sûr, c'est que les trois premiers mois, j'étais à la limite du déni. Je ne voulais pas me réjouir, après la fausse joie de l'année dernière. Je ne voulais pas le dire, pas en parler, pas être félicitée.
Je m'étais fixé comme limite pour être heureuse - vraiment - l'écho suivante de celle qui avait révélé le problème de l'année dernière. C'était en janvier, mon père est mort le soir même... il a quand même eu le temps d'entendre le sexe du bébé. Merci la vie !
Maintenant, j'ai même ressorti un pantalon de grossesse tellement j'assume !